Vous êtes au XXIème siècle, dans un pays qui quotidiennement donne des "leçons de droits de l'homme" au monde entier. Un homme, représentant de commerce, s'est arrêté pour déjeuner dans un coin qu'il pense tranquille. Il est nu au soleil et se repose ensuite paisiblement. Une femme passe au loin. Elle l'observe longuement puis discrètement appelle la police… L'enfer commence alors pour cet être humain confronté à la sottise de certains de ses contemporains.

L'APNEL a étudié son dossier (il a environ 2000 € à payer). Elle a décidé de l'aider et lance une opération "solidarinue". Un chèque, réunissant le montant des dons lui a été remis par Sylvie, Présidente de l'APNEL, le dimanche 18 mai lors du Salon du Naturisme à Saint-Chéron en Essonne. Continuons à être tous solidaires et dénonçons ensemble ces millénaires de nudophobie institutionnelle.