Depuis 2001, je fabrique une écharpe qui se tricote par les deux bouts. Je tricote à un bout et invite une personne inconnue à tricoter à l’autre bout. Cette activité est un prétexte pour rencontrer des personnes qui me sont étrangères.

Photos de Caroline (France, Italie, Croatie)

Ce vendredi dernier, j’ai décidé de rencontrer des naturistes.

Dans la valise, le tricot !

Avant de passer aux choses sérieuses, petit pique-nique convivial

Je me suis donc trouvée dans une forêt, au cœur d’un groupe de gens nus, de tous âges, ayant la passion de la randonnée. Alors que je me suis rapidement dévêtue (avec tout de même une certaine trouille), certains membres du groupe se sont essayés à tricoter !

Le grand moment est arrivé : Caroline déballe son écharpe

Pendant que les uns tricotent (tant bien que mal) d'autres jouent les paparazzi

Et pour finir en apothéose, une "installation" improvisée en pleine forêt

L’échange fut des plus surréalistes et surtout très réussi. Après un long moment de tricotage, nous sommes passés aux choses sérieuses : la randonnée.

 

 

L'écharpe va retourner dans sa valise, allongée de quelques centimètres... place à la balade !

Je dois avouer que j’ai trouvé cela très agréable et très bon enfant. Je crois même que j’y retournerai, mais cette fois-ci sans mon tricot !

Texte de Caroline / Photos de Caroline, Jacques Gana, Jacques Freeman, Thierry Beaulieu / Vidéo de Gilles