Récit

Tournage avec Direct 8,
pour l'émission "Ma vie dérange"

Richard, Sylvie et moi-même sommes donc arrivés samedi vers 9h30 au Parc Floral de Vincennes. Joël et Gilles nous attendaient déjà. Après avoir transporté le ravitaillement (boissons et autres victuailles à offrir également aux visiteurs), l'écran plat LED et les trois gros onduleurs, nous voyons arriver les premiers visiteurs. Leur regard est irrésistiblement attiré par le grand écran qui diffuse nos belles images naturistes. Le stand va ainsi être extrêmement vivant, toute la journée, surtout si on le compare à ceux de nos infortunés voisins, qui proposaient des activités, il est vrai, peut-être un peu moins "révolutionnaires" !

Au cours de la matinée, nous recevons également le renfort de plusieurs de nos amis de l'APNEL : Francis du 28, Joël D du 77, Philippe H du 92, Thierry B du 94, Patrick C du 91 (et pardon si j'en oublie). Quant à Olivier du 75, il passe pour faire l'article sur la piscine Roger Le Gall et sur son Club de Plongée Nautena.

Notre voisin, organisateur de randonnées à thème, nous propose bien volontiers de partager son accès à l'électricité. Heureusement, car les onduleurs avaient finalement un peu de mal à fournir.

Dominique, le cameraman travaillant pour Direct 8, commence ainsi sa première séquence pour la série d'émissions sur le thème "Ma vie dérange". L'un des reportages concerne justement le naturisme, avec Sylvie qui a accepté ce nouveau "sacrifice" (il n'y a en effet toujours pas beaucoup de volontaires pour passer à la télévision). A noter que le réalisateur du reportage s'est engagé à ne rien flouter.

Passe ensuite Michel Autiat, gérant du centre naturiste de l'Origan que nous avions déjà rencontré en mai 2008, lors du Salon du Naturisme d'Héliomonde. Il nous propose de distribuer quelques brochures et d'organiser un tirage au sort avec trois séjours à gagner dans son centre. Il demande également à Sylvie d'accepter une petite interview pour Naturisme TV.

Le troisième reportage est réalisé par notre ami Gilles (Vivre Nu) qui va passer toute la journée avec nous. L'occasion de capter, sur le stand, les réactions du public vis-à-vis du naturisme. Nous allons, également, dialoguer avec des religieuses sur leur "boutique de produits divins" et avec les randonneurs (textiles) d'île de France qui nous connaissent déjà bien par les médias, mais qui n'ont jamais encore eu "la chance" de nous croiser sur les sentiers.

Une équipe enthousiaste pour
promouvoir le naturisme

Autres interlocuteurs : les militants de Greenpeace avec lesquels nous avions collaboré plusieurs fois à travers les fameuses "installations" de Spencer Tunick.

Grace à nos amis des clubs FFN de la région, nous avons aussi bénéficié de beaucoup de documentation montrant la richesse de notre pays en structures naturistes, et ce même en île de France. Mais il faut bien reconnaître que le naturisme en liberté, dont les magnifiques vidéos tournaient en boucle, a beaucoup interpellé les badauds. Nous avons même eu la visite de deux entrepreneurs, un chinois et un indien. Ils ont été pressants de questions et ont insisté pour avoir nos contacts. Plus de vingt questionnaires statistiques ont été remplis par le public ce samedi !

Bref, pour bien communiquer sur les salons, il est vraiment impératif de disposer d'un bon outil audiovisuel et de belles images montrant ainsi le bonheur d'être, du naturisme. Ce moyen d'accroche nous a, en outre, évité de devoir nous habiller en tenue de peau (d'autant qu'il ne faisait vraiment pas chaud !)

Une autre équipe d'apneliens avait également participé à l'animation du stand le vendredi. Ils ont été remplacés en soirée par un représentant de Nautena et une représentante du Club des Amis d'HélioMonde. Dimanche et lundi, c'était le tour de nos amis des Clubs du Soleil de l'Essonne, de Paris Est et de Versailles.

Bernard et Didier
de permanence vendredi