Après quelques difficultés, dues à un trafic automobile congestionné, Gilles arrive à Saulx les Chartreux avec beaucoup de retard. Les bicyclettes sont rapidement installées et nous repartons aussitôt. Dans l'auto : Didier, François, Gilles, Jacques, Joël, Marie et Sylvie. Pour remonter vers le nord, la route est évidement beaucoup plus fluide. De plus, nos GPS facilitent beaucoup le voyage et nous arrivons finalement les premiers dans le Square Frère-Orban.

 

Nous avons donc largement le temps de nous préparer tranquillement : Pique-nique frugal, maquillage, déguisement et accueil, au fur et à mesure de leur arrivée, de tous les participants.

Des policiers en civil, plein de bienveillance, viennent à notre rencontre. Ils nous avouent avoir plaisir à assurer la sécurité d'une telle manifestation : "On sait bien qu'avec vous, il n'y aura pas casse, pas d'insultes et pas de violence"

En l'absence de notre amis Jérôme, retenu par une cérémonie en mémoire de son frère décédé lors d'un accident récent d'hélicoptère au Canada, José qui connait bien l'itinéraire prend les commandes de la manifestation et le départ est donné...

La grande majorité des badauds sont surpris dans un premier temps et réellement euphorique ensuite. La nudité est donc perçue comme amusante et libératrice. Nous profitons de chaque arrêt pour aller vers les gens, bavarder et leur remettre notre flyer

Gilles apprécie les photographies de nudité en présence de policiers.

Il faut dire qu'elles montrent l'inique et le ridicule des législations nudophobes.

Les motivations de ce type de manifestations se confondent avec la pensée naturiste.

NUS DEVANT LE TRAFIC / JUSTICE DANS LES RUES !

• Délivrons nos villes du trafic automobile et transformons l'espace public en lieu de vie

• Libérons nos corps et nos esprits de la publicité

• Emancipons nos existences et sauvons la terre de cette surconsommation suicidaire

L'indécence, c'est l'essence !

Depuis 8 ans nous revendiquons la justice dans les rues, pour la santé des être-humains et de notre planète, avec conviction et humour via des manifestations cyclonudistes dans des villes du monde entier. Nous dénonçons le fait que l'espace public soit monopolisé par les voitures qui nous imposent leur loi : agressivité, vitesse, danger et pollution, transformant les villes en lieux hostiles. La voiture est violente et toxique, il est temps de penser autrement la mobilité. Nous proposons un autre modèle de développement urbain, qui ne soit pas orienté uniquement sur l'automobile et le pétrole. Une ville où l'espace public est dédié à la vie, où les moyens de transports sont collectifs, gratuits, moins polluants et plus efficaces.

Pourquoi à bicyclette ?

En nous déplaçant à bicyclette chaque jour, notre mobilité devient un acte d'action quotidien, un outil de sauvegarde de notre terre. Symbole de liberté, le vélo est un moyen de transport urbain révolutionnaire : doux et efficace, écologique, amusant et bon pour la santé. Il ne pollue pas et ne participe pas à la destruction de la planète.

Pourquoi nu ?

Comme la planète, nous nous sentons nus et fragiles devant le trafic automobile. Manifester nu c'est protester contre la destruction de notre environnement et appeler à stopper cette surconsommation effrénée qui ruine la planète et les êtres-humains qui l'habitent. Etre nu, avec naturel, c'est aussi résister à la pression de la publicité et de la mode, refuser de se conformer à leur image du corps et du bonheur qui fabrique complexes et frustrations. Être nu c'est naturel !

Des propositions ?

• Réserver les villes aux déplacements doux : vélos et piétons

• Des transports en commun gratuits pour tous, écologiques et efficaces.

• Interdiction de la pub destinée aux enfants pour les autos et les voyages en avion

• Non discrimination de la simple nudité.

Nous passons devant l'immeuble de la commission européenne.

Cela nous rappelle avec bonheur l'excellent téléfilm "A dix minutes des naturistes"

Après trois heures de balade cyclonudienne dans Bruxelles, nous retrouvons Jérôme de retour de sa cérémonie. Il prend le temps de remercier les policiers et nous rejoint très satisfait sur la pelouse du square où l'APNEL offre gâteaux secs et jus de pomme.

 

Et voici la vidéo de l'évènement :

Textes de Jacques Freeman / Photos de Didier Bassi, Joël Deschamp, Jacques Gana et Jacques Freeman / Vidéo de Gilles (VivreNu.com)