ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-10-2016 15:33:39

masi
Membre

Rencontre sociologique pour un mémoire

Bonjour à tous,


Nous sommes Sibel et Mathilde, deux sociologues en herbe. Pour notre mémoire de Master 2 en sociologie à l'université PARIS DESCARTES nous nous intéressons au naturisme.
Une question : pourquoi es-tu naturiste ?
Dans le cadre de notre recherche nous souhaitons rencontrer des naturistes qui ont l'envie de raconter leurs expériences afin de comprendre leurs pratiques et leurs motivations.


Sibel & Mathilde

Hors ligne

#2 07-10-2016 16:00:37

jfreeman
Administrateur

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Très bonne question wink


N'hésitez pas à développer sur les questions que vous souhaitez posez.
Contact : apnel   @   free.fr


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#3 18-10-2016 14:10:35

jfreeman
Administrateur

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

smile message déposé dans ce forum à la demande de son auteur


_______________________________________________________


Pourquoi es-tu naturiste ?


Pour moi vivre nu, c'est pour favoriser le respect de soi-même, le respect des autres. En effet, les vêtements au départ ont pour but de protéger contre le froid. Comme on le porte tout le temps depuis des générations et on n'a plus l'habitude de voir les gens nus, et au contraire, quand il est nu, cela excite nos désirs sexuels.


Cela aussi développe la moquerie des gens. Donc... Pour moi, vivre nu permanent peut faire disparaître petit à petit cette vision négative, et surtout les femmes ne seraient sans doute plus les victimes de harcèlement sexuel, de viol. Comme les pays nordiques, quand une personne va au sauna, elle est nue, c'est banal attendu que tout le monde en fait exactement pareil qu'elle. En Hollande, on se douche nu, garçons et filles, ni de moquerie, ni de voyeurisme, ni d'exhibitionnisme, ni d'invitation à la fornication, ni de propos salace, seulement vivre nu, c'est pour la nature, vivre nu, c'est pour la liberté des gens, vivre nu, c'est pour les femmes, vivre nu, c'est la garantie pour l'égalité des sexes : mixité étendue.


Un dernier mot.
Un être né nu, les animaux aussi, toute la nature, tout l'Univers, font partis de cette catégorie. Comme vous voyez, c'est la dénudation absolue qui déroute les illusions et les mirages. Dans le monde de la nudité, c'est plus que la fraternité, c'est du tutoiement (sur ce point, je trouve que c'est dommage, à force de tutoyer des gens peut avorter le vouvoiement lequel symbolise la politesse. Pas étonnant que Monsieur Bernard m'a adressé ''Tu'' alors qu'on est jamais croisé dans la vie, et que je suis un jeune de 22 ans...). Alors unissons-nous pour étendre le projet " vive le naturisme " !
                                                       

                                                                      Dewei


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#4 18-10-2016 17:06:31

FIU
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

D’accord sur le fond de l’intervention de Dewei mais juste un bémol :


Ayant passé une douzaine d’années en Polynésie où tout le monde se tutoie je ne pense pas que le vouvoiement symbolise la politesse, le tutoiement rapproche les individus sans nuire au respect alors que le vouvoiement met une barrière et de la fraîcheur dans les relations


Au sein de notre club le tutoiement est la règle et cela nous unit dans une ambiance très chaleureuse, bien sûr je vouvoierais des représentants de l’ordre ou des hommes politiques, cela ne signifie pas que je les apprécie particulièrement…

Hors ligne

#5 20-10-2016 05:59:17

BAREFOOTER
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Je pense que ça n'est pas si facile d'expliquer pourquoi "être naturiste",
C'est pour moi avant tout une histoire de sensations, de bien-être, de liberté
(et pas seulement "physique")
Je pense que des choses se passent aussi dans la tête, au delà en effet de l'ambiance
naturiste qui est souvent très chaleureuse ...


La question pourrait d'ailleurs être retournée : pourquoi se dénuder entièrement sauf
la partie cachée par le maillot de bain par exemple ?


Fabrice du 94 (Val de Marne) 


adh3.jpg

Hors ligne

#6 20-10-2016 09:35:00

FIU
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Pour revenir au sujet bien que ma remarque précédente sur le tutoiement me semble être en rapport direct avec l’esprit naturiste.
Pourquoi suis-je naturiste, quel parcours ?
Rien dans mon éducation ne pouvait le laisser prévoir, bien au contraire, aucun sujet concernant le corps n’était jamais abordé et c’est comme tous mes copains que je plaisantais sur ces anormaux dans les ‘camps de nudistes’, même à l’armée j’attendais minuit pour aller me doucher pour être sûr d’être seul…
C’est par hasard que tardivement (35 ans) nous sommes ‘tombés’ sur une plage nudiste, découverte insuffisante pour me convertir mais dès lors mon approche était différente et 6 ans plus tard me retrouvant seul je me suis lancé en franchissant la porte d’un centre de vacances.
J’y ai découvert ce sentiment de liberté souvent avancé, des gens souriants, soucieux de propreté et respectant l’environnement, la possibilité de laisser sa caravane ouverte durant des heures, (c’était il y a 30 ans, j’espère que cela sera toujours le cas !), bref une ambiance aux antipodes de ce que je connaissais.
Après quoi je me suis rapproché d’un club où je suis toujours ce qui me permet de prolonger cette perception d’être entouré d’humains dans le meilleur sens du mot 12 mois /an. Alors que l’on ne s’y attend pas l’on constate que se découvrir à l’extérieur permet de se découvrir à l’intérieur…

Hors ligne

#7 20-10-2016 11:11:14

dany_kilt
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Pour moi le naturisme est en premier un plaisir personnel autant physique que moral.
Pour moi la nudité au contact du vent ou de l'eau est incomparable.
Je suis naturiste depuis mon enfance vers 5 ans je ne supportais pas mon maillot de bain à la plage je faisais exprès de le quitter dans l'eau et je disais a ma marraine qui me gardais que je l'avais perdu et résultat elle me laissait cul nu.


J'ai toujours été naturiste pourtant ma mère n'était pas naturiste et même elle était très pudique.
L'avantage d'être nu et naturiste c'est que l'on est tous pareil que l'on soit maigre ou gros ou plein de cicatrice on est accepter comme on est, pas comme chez les textiles.
Pour moi la nudité est un art de vivre et j'essais d'être nu le plus souvent possible que ce soit chez moi , dans la nature, ou même au volant de ma voiture quand je fais un grand trajet, je serai vraiment pour la légalisation tu libre habillement ou non habillement en France.
Il est vrai que je me suis aperçus depuis mon enfance que dans un camping naturiste on ce tutoies facilement et plus d'amitié sincère que chez les textiles.

Dernière modification par dany_kilt (20-10-2016 11:11:47)


Mon rêve pouvoir vivre nu de partout

Hors ligne

#8 24-10-2016 11:12:36

olive31
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Je suis venu au naturisme par la montagne.
Je vis dans les Pyrénées depuis 15 ans et si je pouvais je serai toujours à randonner en montagne (Pyrénées et ailleurs). La liberté, la solitude et le bien être de la montagne, c'est une drogue pour moi. Hormis les sorties à la journée, mon truc c'est partir 1 mois, 2 mois ou plus avec le sac et la tente.
Depuis longtemps être nu ne me posais pas trop de problèmes mais je n'osais sauter le pas. Je suis d'une famille où celà ne se fait pas, "c'est sale". Et puis le travail me prenant  énormément de temps, je n'avais pas ça en tête.
Toujours est il, qu'il y a environ 3/4 ans j'ai franchi le pas et commencé à randonner nu. Et là, la liberté, solitude et bien être, cités plus haut, ont pris une autre ampleur. C'était encore plus beau; besoin de s'habiller que lorsqu'on a froid et encore l'hiver pendant l'effort les vêtements restent dans le sac (comme ça lorsqu'on s'arrête, ils sont secs et sont plus efficaces au niveau chaleur). Sentir le vent, le soleil, la caresse des herbes sur soi, quel bonheur! Passer un bivouac en pleine montagne, déjà habillé c'est bon, mais nu cela me permets de plus communier avec l'environnement. Quelle liberté!  Pourquoi s'habiller alors qu'on si bien nu. Mais c'est valable aussi dans son jardin, chez soi. C'est le bien être avec la nature tant aimée.
A ce jour je ne suis jamais allé dans un centre, camping ou plage naturiste mais par contre j'ai déjà randonné avec un groupe de naturistes. Là c'est vrai, on ne se voit pas nu  mais on est avec d'autres personnes qui pratiquent le même sport que soi. C'est difficile à expliquer à des personnes ne pratiquant pas le naturisme, c'est tellement sensuel. Il faut essayer pour comprendre et franchir le pas.
Si seulement on pouvait vivre nu tout le temps, ne s'habiller que lorsqu'on a froid! Le monde (les personnes) serait moins complexé et mieux dans sa tête.

Dernière modification par olive31 (24-10-2016 14:38:29)

Hors ligne

#9 24-10-2016 13:33:17

jfreeman
Administrateur

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

olive31 a écrit :

Je suis venu au naturisme par la montagne.
Je vis dans les Pyrénées depuis 15 ans et si je pouvais je serai toujours à randonner en montagne (Pyrénées et ailleurs). La liberté, la solitude et le bien être de la montagne, c'est une drogue pour moi. Hormis les sorties à la journée, mon truc c'est partir 1 mois, 2 mois ou plus avec le sac et la tente.
Depuis longtemps être nu ne me posais pas trop de problèmes mais je n'osais sauter le pas. Je suis d'une famille où celà ne se fait pas, "c'est sale". Et puis le travail me prenant  énormément de temps, je n'avais pas ça en tête.
Toujours est il, qu'il y a environ 3/4 ans j'ai franchi le pas et commencé à randonner nu. Et là, la liberté, solitude et bien être, cités plus haut, ont pris une autre ampleur. C'était encore plus beau; besoin de s'habiller que lorsqu'on a froid et encore l'hiver pendant l'effort les vêtements restent dans le sac (comme ça lorsqu'on s'arrête, ils sont secs et sont plus efficaces a.


Tu es arrivé, comme beaucoup d'entre nous, à des conclusions pleines de bon sens et de sagesse smile


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#10 24-10-2016 16:05:24

Christian G.
Membre

Re : Rencontre sociologique pour un mémoire

Bonjour tout le monde.


Si Sibel et Mathilde lisent ce forum : je suis venu au naturisme vers l'âge de quatorze ans, pour les valeurs éthiques (à l'époque je ne connaissais pas le mot mais j'en ressentais le contenu).


L'hédonisme individuel du plaisir d'être nu, souvent évoqué à propos du naturisme, ne venant qu'en second rang bien que je l'apprécie à sa juste importance qui est évidemment très forte.


Dans les calanques marseillaises où je passais la majeure partie de mes loisirs, dans les rochers, sur l'eau et sous l'eau, j'avais par hasard rencontré un des groupes de naturistes qui alors étaient les principaux usagers du massif et des îles, beaucoup moins fréquentés qu'aujourd'hui.
J'avais immédiatement été impressionné par la différence considérable chez ces naturistes dans le comportement, les relations, l'attitude des hommes envers les femmes, des garçons envers les adolescentes, le respect total des corps atteints par l'obésité ou la maigreur, par comparaison avec la vulgarité, le voyeurisme, la drague lourde et insistante, les quolibets adressés aux jeunes filles et femmes adultes obèses, fréquents sur les plages textiles.
De plus, avant cette rencontre, je portais un maillot de bain pour faire comme les autres sur les plages textiles mais en n'en comprenant pas du tout l'utilité pour se mouiller.


L'année suivante mes parents sont venus eux aussi au naturisme du fait de leur amitié avec le Docteur Poucel et de leur admiration pour la richesse humaine et scientifique de cet encyclopédiste de la Nature, autre exemple de la venue au naturisme par les valeurs plus que par l'hédonisme individuel.


Je conseille à Sibel et Mathilde, même si à l'été 2017 elles ont rendu leur travail, de s'immerger en milieu naturiste (pas à Cap d'Agde où il en reste fort peu !!!), soit dans un petit centre vert de Naturisme et Terroirs, soit dans l'un des quatre grands centres aquitains.


Christian du 13 (Bouches-du-Rhône)


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10