bandeau apnel

Bonjour ! Nous sommes le 06/03/2021 et il est 2 h 04













Nus en public pour la bonne cause (France-Culture, 8 septembre 2009) - Les actualités de l'APNEL

Nus en public pour la bonne cause (France-Culture, 8 septembre 2009)

Emission radiophonique sur France-Culture
et article de presse dans l'hebdomadaire Le Point

Le naturisme en libert? sur France Culture, c'est un peu une cons?cration pour les id?es que l'on souhaitent promouvoir. Hubert Prolongeau, journaliste qui discr?tement suit notre parcours militant est encore ? l'origine de ce projet.

 

A notre retour d'Ecosse o? nous avions pu rencontrer Steve Gough, toujours prisonnier ? Perth, nous avons d?s le lendemain rendez-vous avec deux journalistes et un preneur de son.

Ce reportage commence, le mercredi 8 juillet, sous un ciel mena?ant. Irwin, c?l?bre militant de la nudit? urbaine au Pays Basque, a fait le voyage. De l'association sont pr?sents : Bernard le tr?sorier, Jacques, charg? de la communication et Sylvie la pr?sidente.

Sylvain, notre nudien des cimes fait aussi partie de la joyeuse ?quipe.

Notre petite escapade se fait donc avec une m?t?o bien arros?e qui explique d'ailleurs les d?sistements de certains des inscrits.

Nous nous dirigeons vers la Roche Ronde dans le Parc R?gional du G?tinais...

... mais les intemp?ries nous obligent ? pique-niquer dans une petite caverne

Finalement, nous finissons le repas et les interviews chez Jacques ? l'abri et bien au sec.

Deux mois apr?s, l'?mission de France-Culture est annonc?e par le magazine T?l?rama pour le mardi 8 septembre ? 17 h.

La critique sur ce magazine culturel est plut?t sympathique

Sur le site de France-Culture, la pr?sentation de l'?mission est ?galement plut?t positive :

Mardi 8 septembre 2009 sur France Culture : Emission "Sur les Docs"
Champ Libre (2/5) - Nus en public pour la bonne cause

Un documentaire de Hubert Prolongeau et Rafik Zenine.

Depuis quelques temps, il arrive qu?on croise sur des sentiers de randonn?e tout ? fait publics des groupes d?hommes et de femmes compl?tement nus qui se prom?nent, savourant ? pleine peau les caresses du soleil et du vent. Ce sont des randonueurs, adepte de ce sport nouveau qu?est la randonue. Derri?re ce qu?ils se refusent ? appeler une exhibition se cache la revendication tr?s forte d?une libert? et d?une tol?rance qui a men? certains jusque sur les bancs des tribunaux. Une association, l?APNEL (? association pour la promotion du naturisme en libert? ?) se bat pour faire abolir l?article de notre code civil qui assimile cette nudit? ? l?exhibition sexuelle. Un fran?ais, Irwin, arr?t? plusieurs fois par la police pour s??tre promen? nu, tient ? faire valoir ce droit et est en attente du r?sultat d?un conflit juridique port? devant la Cour europ?enne des droits de l?homme. A Londres et en Belgique, une cyclonue (d?fil? de cyclistes roulant nus) attire des centaines de participants. En France elle reste interdite par la police, et deux tentatives en 2006 et 2007 ont men? leurs participants en prison. Verra-t-on bient?t, ce que souhaitent les militants de l?APNEL, l?espace public partag?s entre personnes habill?es et ? nudiens ? ? Notre rapport au corps et ? sa pr?sentation publique va-t-il devoir ?voluer ?

La nudit? interpelle, attire, fascine. ? L?id?e de nudit? appelle celle de d?nuement. On l?utilise pour montrer sa faiblesse ? explique la sociologue Francine Barthe-Deloizy. Cette utilisation n?est pas non plus d?nu?e de cynisme : un corps nu, surtout s?il est jeune et f?minin, c?est la certitude d?une couverture m?diatique qu?aucune manifestation classique n?obtiendrait.
Les militants de tous bords l?ont bien compris. De plus en plus d?associations (?cologie, droit des animaux, f?minisme...) utilisent le corps nu comme app?t, comme socle d?actions spectaculaire. On se d?shabille pour protester contre l?Irak, le mouvement ? PETA ? (? People for the ethical treatment of the animals ?) invite les top models et ses militants ? le faire pour lutter contre la fourrure, les paysans mexicains tournent nus sur la place de la R?forma, le photographe Spencer Tunick r?unit des milliers de gens pour se d?shabiller ensemble sur un glacier suisse en Aout 2007. M?me de respectables chercheurs du CNRS se sont d?nud?s pour protester contre les suppressions d?emploi dans leur branche

Ce reportage accompagne et interroge ces militants, essayant de leur faire expliquer leur rapport ? leur corps, ce qu?est pour eux la nudit?, comment et pourquoi ils l?utilisent?. Il d?marre lors d?une ? randonue ? en foret d?Etrechy, pr?s de Paris, un jour un peu venteux de juillet dernier, se poursuit pendant une action des ? tumultueuses ?, collectif de femmes qui se mettent seins nus dans les piscines municipales pour pr?ner l??galit? vestimentaire entre hommes et femmes, interroge des militants de PETA et des ? cyclonudistes ?. La sociologue Francine Barthes-Deloizy, auteure de ? G?ographie de la nudit? ?, analyse cette tendance, qui fait du corps une m?taphore du discours.

Ecouter l'?mission

Texte alternatif

Outre cette ?mission, l'un des journalistes a r?dig? un article pour le magazine Le Point.
Un deuxi?me article sur l'?pop?e d'Irwin devrait ?tre diffus? dans le quotidien Le Monde.

Commentaires

1. Le mardi 22 septembre 2009, 19:43 par gilles

C'est toujours bien d'avoir des images en plus du son, ?a permet de voir un peu l'ambiance.
J'esp?re que la situation d'Irwin va s'arranger et qu'il pourra sortir de son appartement.

2. Le lundi 7 juin 2010, 21:14 par Arthur

Barthes-Deloisy est g?ographe, pas sociologue. C'est de l'usurpation de titre.

3. Le mardi 26 octobre 2010, 23:01 par jfreeman

Une nouvelle d?cision judiciaire donne raison ? Irwin, le cycliste qui circule nu
Le juge indique que n?existent pas d?indices du d?lit d?exhibitionnisme sexuel dans le comportement du citoyen fran?ais.

Tribunaux : SAINT S?BASTIEN: 19.11.2008

Irwin, le citoyen fran?ais qui a l?habitude de circuler nu ? bicyclette en diff?rents endroits de Guipuzcoa, a re?u une nouvelle cons?cration judiciaire. La juge Mar?a Jos? Ezeiza Yarza, du cabinet d?instruction n?5 de Saint S?bastien, a sign? un arr?t rendu public aujourd?hui par lequel elle rejette l?appel, pr?sent? par le Minist?re Public, de sa d?cision de non-lieu provisoire.

Elle l?avait prononc? en rapport avec l?accusation lanc?e contre Irwin pour s??tre promen? nu le 15 mai dans la zone du "Peine del Viento" de Saint S?bastien. Cependant la juge donne suite ? l?appel subsidiaire contre ladite d?cision.

Les faits jug?s se r?f?rent ? une plainte d?pos?e par des agents de la Police Municipal avec, comme t?moin, une m?re qui se promenait, en compagnie de son mari et ses deux enfants mineurs, dans ladite zone de Saint S?bastien. La juge indique dans son arr?t que "n?existent pas d?indices pour juger de la perp?tration d?un d?lit d?exhibitionnisme sexuel par l?accus? (?) l?accus? n?a pas non plus chercher ? attirer l?attention des mineurs, il n?y a pas eu davantage de sa part d?insinuation ni de proposition ? caract?re sexuel, et il ressort moins encore qu?il ait ex?cut? un acte ou un mouvement ? contenu indubitablement ?rotique ou d?excitation sexuelle".

"Exhibitionnisme"

En rapport avec la d?tention du "Peine del Viento", le Minist?re public avait indiqu? dans son appel que les agents qui l'avaient arr?t? avaient observ? "une claire attitude exhibitionniste" et donnait comme exemple le fait que, tandis que les policiers lui parlaient, "il mettait ses bras en jarre face au public qui observait l'intervention et prenait des photos".

Cette circonstance d?notait, de l'avis du procureur, que "se promener ou prendre un bain de soleil nu et le faire pr?cis?ment en dehors des lieux r?serv?s sur les plages, n'ob?issait pas ? une id?ologie naturiste, mais plut?t ? une volont? d?exhibitionnisme qui peut nuire aux mineurs".

"L'accus? affirme qu?il agit ainsi pour attirer l'attention du public sur les jugements bas?s sur les apparences, mais un tel objectif ne doit, en aucun cas, violer ou porter atteinte au droit ? l'int?grit? ou immunit? sexuelle d'un enfant mineur ou d'une personne handicap?", avait ajout? le procureur.

La d?fense d'Irwin avait affirm? dans sa requ?te que "il n'y a rien d?impudique ? ?tre sans v?tement si ce n'est pas associ? ? des actes ? contenu ou ? connotation sexuels". Elle avait soulign?, en outre, que le procureur "se contredit" et s??tait interrog? sur le fait que ? sur la plage le d?lit ne serait pas commis m?me en pr?sence de mineurs".

Autod?termination et libert?

Irwin avait d?j? ?t? acquitt? le 15 octobre dernier du d?lit de d?sob?issance ? un agent de la Ertzaintza qui l?avait arr?t? alors qu?il se promenait sans v?tement ? Errenteria. Ce fut l?acquittement parce qu?il n?y a aucun arr?t? municipal qui emp?che de circuler nu sur la voie publique.

Le juge du cabinet d?instruction n?1 de la capitale de Guipuzcoa indiquait alors qu?on ne peut all?guer de la "l?gitimit? de l'ordre" donn? par le policier qui l'avait arr?t?, puisque "tout ce qui n'est pas l?galement
interdit est permis", selon "le principe d'autod?termination et de libert? proclam? par la Constitution". "Il est manifeste que le comportement de l'accus?, ind?pendamment des appr?ciations morales correspondantes, n'est susceptible de constituer aucun d?lit p?nal", insiste le juge dans sa d?cision.

________________________________________________________________

Ce jugement est int?ressant mais, prudence, nous en sommes pas encore ? ce niveau de d?mocratie en France

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://apnel.fr/blog/index.php?trackback/39

Fil des commentaires de ce billet