ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 26-10-2020 15:49:48

jfreeman
Administrateur

Souzy-la-Briche, site militaire sensible en terre nudienne

François Mitterrand : ce château méconnu où il « abritait sa seconde famille » et Mazarine


DSC_0024_800.jpg


                                                         
                                                                            UN HAVRE DE PAIX


Source :
Alexandre Bernard | dimanche 25 octobre 2020 à 14h55
Mis à jour le lundi 26 octobre 2020 à 09h10
https://www.gala.fr/l_actu/news_de_star … ine_456976


François Mitterrand était tombé sous le charme de cette demeure de Souzy-la-Briche, à 40 kilomètres de Paris. Là bas, il aimait regarder sa Mazarine monter à cheval.
"Pour vivre heureux, vivons cachés." À 40 kilomètres de Paris, dans le petit village de Souzy-la-Briche, se trouve un château discret appartenant à la République française. Moins connu que le Fort de Brégançon, ou la Lanterne, Le Parisien s’est intéressé à ce lieu qui accueille depuis 1972 les différents présidents et Premiers ministres, dont François Mitterrand. Il s’est servi de cette villégiature située dans l’Essonne pour y "abriter sa seconde famille" et Mazarine, sa fille cachée.


C'est au début des années 1980 que François Mitterrand est tombé sous le charme de cette résidence bucolique. Le Président adorait lire assis sur un banc dans le parc, "en regardant Mazarine s’adonner à l’équitation". Rien n’était trop beau pour la fille secrète du dirigeant socialiste. À tel point qu’il avait fait construire le manège dans lequel elle montait à cheval. Le président s’y sentait bien. Il pouvait relâcher la pression et apprécier, sans peur d’être vu, son intimité. François Mitterrand pouvait y passer de "longues matinées paresseuses", note le quotidien en citant un écrit de l’ancien chef de l’État.


Une demeure toujours appréciée


Caché derrière d’épais murs de pierres, gardés par deux tourelles imposantes, le château de Souzy-la-Briche plaît toujours autant. Si Nicolas Sarkozy et François Fillon ne sont pas vraiment tombés sous le charme de la demeure, les différents Premiers ministres des gouvernements suivants en ont bien profité. D’ailleurs, Jean Castex, le nouveau Premier ministre s’y est déjà rendu plusieurs fois. Son entourage, cité par Le Parisien, indique sobrement que "le Premier ministre apprécie le lieu, car c’est calme et verdoyant. Il peut s’extraire du quotidien, parfois lourd et pesant du pouvoir ".


_________________________________________________________________________________________


Nous, nudiens, avons eu plusieurs fois affaire avec l'armée, les gendarmes ou "la police montée. Notre première rencontre avait frisée le burlesque à la manière du gendarme à St Tropez (sauf qu'il s'agissait ici du gendarme à St Chéron). Finalement, notre présence régulière, dans les environs du Château, contribue peut-être à sécuriser ce site sensible smile


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 31-10-2020 21:59:50

jfreeman
Administrateur

Re : Souzy-la-Briche, site militaire sensible en terre nudienne

La suite sur Gala :


"Souzy-la-Briche fera partie de tes regrets"… Manuel Valls met en garde Edouard Philippe
https://www.gala.fr/l_actu/news_de_star … ppe_457392


Pendant son mandat de Premier ministre, Manuel Valls profitait pleinement d’un joyau secret de la République, Souzy-la-Briche. Il aurait conseillé à Edouard Philippe, son successeur, d’en profiter.


On connaît le fort de Brégançon ou la Lanterne, des lieux de villégiature très prisés. Mais beaucoup moins le château de Souzy-la-Briche. Depuis 1972, plusieurs présidents et Premiers ministres ont trouvé refuge dans cet endroit secret, à seulement 40 kilomètres de Paris. Comme le relataient nos confrères du Parisien, dans un numéro paru en kiosques le 25 octobre dernier, la méconnue propriété de l’État serait cachée par un haut mur d’enceinte, mais également d’une rangée d’arbres gigantesques. Une double protection parfaite pour s’évader, le temps de quelques jours. Certains hommes politiques, notamment Manuel Valls, regretteraient de ne plus pouvoir en profiter. L’ancien Premier ministre aurait d’ailleurs donné un conseil à son successeur, Edouard Philippe, à ce sujet : « Profites-en bien. Cela fera partie de tes regrets quand tu auras quitté Matignon. » Une recommandation qui n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd…


L’ancien chef du gouvernement, remplacé par Jean Castex en juillet dernier, ne pouvait que savourer cette tranquillité. Toujours d’après les informations du Parisien, Edouard Philippe s’oxygénait dans l’immense parc du domaine et s’autorisait des séances de sport sans craindre d’être vu. Quand le maire du Havre n’enfilait pas ses chaussures de course, il enveloppait ses mains de gants de boxe. En 2017, l’ex-bras droit d’Emmanuel Macron aurait, d’ailleurs, fait installer un sac de frappe dans le cabanon. Avec ses fils, le Normand barbu s’offrait également des longues de partie de football. Ou des balades à poney, avec sa fille. D’après l’un de ses amis, Edouard Philippe « est souvenu venu à Souzy quand il ne pouvait pas aller au Havre » parce qu’il « se sentait comme dans une bulle ».


Tous sauf lui
Le luxe de la sérénité et de la confidentialité, François Fillon refusait d’en profiter. À l’inverse d’Edouard Philippe, qui ne se privait jamais d’un séjour paisible, le principal intéressé n’y serait « jamais allé », comme il le confiait au Parisien. D’abord, le candidat à l’élection présidentielle de 2017 « n’y voyait pas l’intérêt », mais en plus, « cela ne le tentait pas », d’après l’une de ses proches. À la place, le sexagénaire se contentait de sa résidence privée, le manoir de Beaucé, dans la Sarthe.


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10