ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 02-08-2010 21:34:12

jfreeman
Administrateur

Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Selon le magazine Pellerin N°6661 du 29 juillet 2010 :
Se vêtir nous différentie de l'animal et nous permet de vivre en société


wink On se demande bien comment font ces millions de naturistes chaque année ?



201007pelerin2w.jpg
201007pelerin3w.jpg


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 03-08-2010 04:54:43

Patrick
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Consternant !
Ce sont les mêmes qui ont exterminé les peuples primitifs en les habillant.


Naturellement naturiste

Hors ligne

#3 03-08-2010 06:55:54

dekan
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bonjour,

Il y aurait beaucoup à dire sur cet article qui je pense, serait approuvé par de nombreuses personnes en France. Je ne développerai que le point signalé par Jacques par émail ...

D'après ma compréhension de la pensée juive (qui doit je pense un peu se retrouver dans la pensée chrétienne)  nous sommes idéalement une harmonie entre une partie animale et une partie spirituelle, toutes deux de grande valeur et nécessaires.

Dans cette pensée, un animal est décrit comme toujours dans sa "configuration" naturelle, c'est la nudité absolue...
Pour se distinguer de l'animal il est considéré qu'un changement quelconque sur son corps - chose souvent pratiquée dans les anciennes tribus - est donc suffisant, pas besoin de mettre un maillot ! Exemples : un bijou, un fil ceinture, une coiffure, un rasage ou une barbe taillée, une casquette, des chaussures, des lunettes, une peinture, des ongles colorés, un parfum, un ornement quelconque et même la circoncision (amusant, non ?... un homme circoncis ne peut plus jamais être vraiment nu !) ...

Par ailleurs, il est aussi intéressant de noter dans l'article que le seul endroit de liberté et de tolérance existant dans notre société serait d'une certaine façon circonscrit à la plage smile Y'a du chemin à faire !

A+

Dekan

Dernière modification par dekan (03-08-2010 07:40:20)


La randonnue, c'est le retour au Paradis !


adh3.jpg

Hors ligne

#4 03-08-2010 19:43:50

Didier
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Je n'arrive à lire que le début de l'article.
Mais dans ce début, je n'ai jamais Lu un tel ramassis de conneries !
En vacances actuellement, je n'ai pour écrire que mon téléphone.
Je me réserve une réponse pour la rentrée...
Il faut que je me procure le texte en entier.
Mais, il est hors de question que j'achète ce journal !!!

Dernière modification par Didier (03-08-2010 19:44:48)


Didier de Poissy 78
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage


adh3.jpg

Hors ligne

#5 04-08-2010 12:44:03

Didier
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bon, je viens d'apprendre que je suis un animal !
Je pense que la suite de ces dires est tout aussi savoureuse dans le bouquin de 240 pages à 18E.
Amis psy et donneurs de leçons en tous genres, venez passer une semaine naturiste avec nous. Venez voir des enfants traumatisés. Après, vous pourrez discuter.

Dernière modification par Didier (04-08-2010 12:45:22)


Didier de Poissy 78
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage


adh3.jpg

Hors ligne

#6 05-08-2010 16:45:09

bsaurez
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

" le protéger d'un trop plein d'excitations que la nudité peut entrainer "

Cette phrase me choque, comment peut on dire qu'un enfant peut être excité par la vision d'un corps nu ou par le fait qu'il soit nu ???
C'est n'importe quoi, la psy doit confondre excitation et bien être :-(

Amicalement,
Bruno


Bruno des Calanques


adh3.jpg

Hors ligne

#7 15-08-2010 16:17:14

Didier
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

"Le Pèlerin" devrait également re-publier le texte ci-dessous.
C'est dans la droite ligne, dans un autre registre...

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Ceci est la fidèle traduction d'un extrait d'un manuel scolaire d'Economie Domestique anglo-saxon, publié en 1960.


LE GUIDE DE LA BONNE ÉPOUSE


FAITES EN SORTE QUE LE DÎNER SOIT PRÊT; Préparez les choses à l'avance, le soir précédent s'il le faut, afin qu'un délicieux repas l'attende à son retour du travail. C'est une façon de lui faire savoir que vous avez pensé à lui et vous souciez de ses besoins. La plupart des hommes ont faim lorsqu'ils rentrent à la maison et la perspective d'un bon repas (particulièrement leur plat favori) fait partie de la nécessaire chaleur d'un accueil.


SOYEZ PRÊTE. Prenez quinze minutes pour vous reposer afin d'être détendue lorsqu'il rentre. Retouchez votre maquillage, mettez un ruban dans vos cheveux et soyez fraîche et avenante. Il a passé la journée en compagnie de gens surchargés de soucis et de travail. Soyez enjouée et un peu plus intéressante que ces derniers. Sa dure journée a besoin d'être égayée et c'est un de vos devoirs de faire en sorte qu'elle le soit.


RANGEZ LE DESORDRE. Faîtes un dernier tour des principales pièces de la maison juste avant que votre mari ne rentre. Rassemblez les livres scolaires, les jouets, les papiers, etc. et passez ensuite un coup de chiffon à poussière sur les tables.


PENDANT LES MOIS LES PLUS FROIDS DE L’ANNÉE, il vous faudra préparer et allumer un feu dans la cheminée, auprès duquel il puisse se détendre.
Votre mari aura le sentiment d'avoir atteint un havre de repos et d'ordre et cela vous rendra également heureuse. En définitive, veiller à son confort vous procurera une immense satisfaction personnelle.


RÉDUISEZ TOUS LES BRUITS AU MINIMUM. Au moment de son arrivée, éliminez tout bruit de machine à laver, séchoir à linge ou aspirateur. Essayez d'encourager les enfants à être calmes. Soyez heureuse de le voir.
Accueillez-le avec un chaleureux sourire et montrez de la sincérité dans votre désir de lui plaire.


ECOUTEZ-LE. Il se peut que vous ayez une douzaine de choses importantes à lui dire, mais son arrivée à la maison n'est pas le moment opportun.
Laissez le parler d'abord, souvenez-vous que ses sujets de conversation sont plus importants que les vôtres. Faites en sorte que la soirée lui appartienne.


NE VOUS PLAIGNEZ JAMAIS S'IL RENTRE TARD ALA MAISON ou sort pour dîner ou pour aller dans d'autres lieux de divertissement sans vous. Au contraire, essayez de faire en sorte que votre foyer soit un havre de paix, d'ordre et de tranquilitéoù votre mari puisse détendre son corps et son esprit.


NE L'ACCUEILLEZ PAS AVEC VOS PLAINTES ET VOS PROBLÈMES. Ne vous plaignez pas s'il est en retard à la maison pour le dîner ou même s'il reste dehors toute la nuit. Considérez cela comme mineur comparé à ce qu'il a pu endurer pendant la journée. Installez-le confortablement. Proposez-lui de se détendre dans une chaise confortable ou d'aller s'étendre dans la chambre à coucher. Préparez-lui une boisson fraîche ou chaude. Arrangez l'oreiller et proposez-lui d'enlever ses chaussures. Parlez d'une voix douce, apaisante et plaisante. Ne lui posez pas de questions sur ce qu'il a fait et ne remettez jamais en cause son jugement ou son intégrité.
Souvenez-vous qu'il est le maître du foyer et qu'en tant que tel, il exercera toujours sa volonté avec justice et honnêteté.


LORSQU'IL A FINI DE DÎNER, DÉBARRASSEZ LA TABLE ET FAITES RAPIDEMENT LA VAISSELLE. Si votre mari se propose de vous aider, déclinez son offre car il risquerait de se sentir obligé de la répéter par la suite et après une longue journée de labeur, il n'a nul besoin de travail supplémentaire.
Encouragez votre mari à se livrer à ses passe-temps favoris et à se consacrer à ses centres d'intérêt et montrez-vous intéressée sans toutefois donner l'impression d'empiéter sur son domaine. Si vous avez des petits passe-temps vous-même, faites en sorte de ne pas l'ennuyer en lui parlant, car les centres d'intérêts des femmes sont souvent assez insignifiants comparés à ceux des hommes.


A LA FIN DE LA SOIRÉE, rangez la maison afin qu'elle soit prête pour le lendemain matin et pensez à préparer son petit déjeuner à l'avance. Le petit déjeuner de votre mari est essentiel s'il doit faire face au monde extérieur de manière positive. Une fois que vous vous êtes tous les deux retirés dans la chambre à coucher, préparez-vous à vous mettre au lit aussi promptement que possible.


BIEN QUE L’HYGIÈNE FÉMININE soit d'une grande importance, votre mari fatigué ne saurait faire la queue devant la salle de bains, comme il aurait à la faire pour prendre son train. Cependant, assurez-vous d'être à votre meilleur avantage en allant vous coucher. Essayez d'avoir une apparence qui soit avenante sans être aguicheuse. Si vous devez vous appliquer de la crème pour le visage ou mettre des bigoudis, attendez son sommeil, car cela pourrait le choquer de s'endormir sur un tel spectacle.


EN CE QUI CONCERNE LES RELATIONS INTIMES AVEC VOTRE MARI, il est important de vous rappeler vos vœux de mariage et en particulier votre obligation de lui obéir. S'il estime qu'il a besoin de dormir immédiatement, qu'il en soit ainsi. En toute chose, soyez guidée par les désirs de votre mari et ne faites en aucune façon pression sur lui pour provoquer ou stimuler une relation intime.


SI VOTRE MARI SUGGÈRE L'ACCOUPLEMENT, acceptez alors avec humilité tout en gardant à l'esprit que le plaisir d'un homme est plus important que celui d'une femme, lorsqu'il atteint l'orgasme, un petit gémissement de votre part l'encouragera et sera tout à fait suffisant pour indiquer toute forme de plaisir que vous ayez pu avoir.


SI VOTRE MARI SUGGÈRE UNE QUELCONQUE DES PRATIQUES MOINS COURANTES, montrez-vous obéissante et résignée, mais indiquez votre éventuel manque d'enthousiasme en gardant le silence. Il est probable que votre mari s'endormira alors rapidement ; ajustez vos vêtements, rafraîchissez-vous et appliquez votre crème de nuit et vos produits de soin pour les cheveux.


VOUS POUVEZ ALORS REMONTER LE RÉVEIL afin d'être debout peu de temps avant lui le matin; Cela vous permettra de tenir sa tasse de thé du matin à sa disposition lorsqu'il se réveillera.

Dernière modification par Didier (16-08-2010 15:24:42)


Didier de Poissy 78
Heureux qui comme Ulysse a fait un beau voyage


adh3.jpg

Hors ligne

#8 15-08-2010 20:13:42

christian
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bonsoir,


Il est incroyable que des psy ou des journalistes puissent dire autant de conneries à la foi. Ils culpabilisent les enfants et ados, c'est une revue à ne pas acheter.

Hors ligne

#9 15-08-2010 21:12:56

botanicus
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

"L'homme n'est pas le seul animal à penser mais il est le seul à penser qu'il n'est pas un animal." (Pascal Picq, paléoanthropologue).


"Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine ; mais en ce qui concerne l'univers je n'en ai pas encore acquis la certitude absolue." (Albert Einstein)


Ces 2 citations sont mes préférées et je trouve qu'elles cadrent parfaitement avec le sujet !


Amitiés,


Pierre.


Pierre du 06 (Alpes Maritimes)
Naturiste et naturaliste sur la Côte d'Azur ! Mes principales passions: la Nature et la Photo...


adh3.jpg

Hors ligne

#10 19-08-2010 09:19:55

frumy
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

je pense que ce magazine est à la limite du puritanisme et l'obscurantisme. Je suis croyant mais je ne pratique pas mon épouse elle pratique et depuis plusieurs annéees nous faisons du naturisme dans un club et l'été dans un centre de vacances naturiste ce qui nous permet de vivre nu toute la journée. Au club il y a  de tous les âges les grands parents ammènent leurs petits enfants, les enfants sont heureux tout nu. Ce n"est pas le maillot de bains qui empèche le trop plein d'excitation.

@+

Pierre F

Hors ligne

#11 20-08-2010 04:39:05

Charlot5142
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bonjour,

Je suis nouveau sur ce forum et je vis au Québec.   Je viens de lire l'article au complet et la madame a un problème majeure.  D'accord qu'il faut se vêtir pour se protéger du froid etc mais de là à nier sa nudité son corps c'est grave.  La culpabilité n'est pas inné chez l'être humain comme la  honte et la pudeur est sans contredit un effet du rejet de son propre corps et un concept social qui font plaisir au bien pensant.

Charlot 5142

Hors ligne

#12 21-08-2010 17:48:08

humainu
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bonjour a tous,


Quand je lis un tel amas d'inepties, je constate que ces pseudos spécialistes, pseudos scientifiques ne sont que des perroquets,
tout juste capable de réciter une leçon apprise par cœur et incapables d'observer et d'analyser par eux mêmes !


Dans les pays nordiques ou l'on se baigne nu en toute normalité, dans toutes les familles naturistes,
il n'y a pas de problèmes particuliers observes par rapport a la nudité de parents face aux enfants.
Il suffirait que ces spécialistes de bazar fassent leur métier avec un peux plus de sérieux et observent
le comportement des enfants et des adultes naturistes en toute objectivité pour se rendre compte de leur erreur.


Ils ont été eux mêmes manipule par le système et, malgré leur spécialité, ils ne sont même pas capable,
de s'en rendre compte et d'essayer d'agir en analysant plutôt qu'en restant enfermes dans leur conviction
qui leur a été dictée depuis leur plus jeune âge.
De tels propos discréditent la profession de psychanalyste, et si ces propos ne sont pas des cas isoles,
alors je déconseille fortement de croire ces gens la !


Humainu

Hors ligne

#13 14-09-2010 22:51:12

marci
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Voilà toute la bonne pensée catholique. Nu ? Beurk, c'est sale ! Nous voilà à l'inverse de la pensée naturiste, qui confond nudité et sexualité. Toute la société est fondée autour de cette notion stupide. En même temps, ces braves pères et mères de familles trompent leurs conjoints à tout va. Je me suis détourné de la religion depuis des années. Si ses préceptes humanistes peuvent attirer de prime abord, ils sont biaisés. La religion est totalement dévoyée par sa propre politique. Mais comment expliquer à un aveugle de naissance les couleurs ? De la tolérance nait l'homme supérieur. Malheureusement, la tolérance est un mot inconnu du dogme religieux. Alors, seul résiste la philosophie naturiste, sans couleur, sans religion, sans préjugé ! Naturistes de tous les pays, unissez-vous !


Nu et heureux !
http://nuetheureux.com


adh3.jpg

Hors ligne

#14 21-09-2010 08:41:17

natusalem
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Bonjour,


"Se vêtir nous différentie de l'animal et nous permet de vivre en société"...
et bien oui, nous le savons tous bien, il suffit de voir comment les prélâts, cardinaux, évêques et pape se vétissent....
Quant à les voir et savoir vivre en société, la question restera indéfiniment posée, nous pouvonns toujours et longtemps attendre....


Natusalem@hotmail.fr

Hors ligne

#15 21-11-2019 11:59:08

jfreeman
Administrateur

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Autres poncifs de nos sympathiques cléricaux :


liberte_religion.jpg


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#16 22-11-2019 09:01:56

libidier
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Les religions quelle qu’elles soient sont dangereuses pour l’être humain. Depuis des siècles, toutes les religions ont provoqué des tueries de masse.


Elles asservissent les hommes et leurs ôte tout libre arbitre.


Amicalement.
Didier Libidier.

Hors ligne

#17 22-11-2019 09:18:17

Savoa
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

L'homme a créé des dieux; l'inverse reste à prouver. Serge Gainsbourg.


Jean-Jacques de Savoie (73)
adh3.jpg
Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle !
P. Coehlo

Hors ligne

#18 22-11-2019 12:41:35

Jef87
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Avec tous nos succès juridiques, il fallait bien que le camps d'en face, religieux,  déclenche sa contre-attaque... Ca fait plus de 2 000 ans qu'il nous emm... qu'ils nous  persécutent, qu'ils nous brûlent vifs (heureusement qu'ils ne peuvent plus le faire aujourd'hui) : le 222-32 et la communication sont les dernières armes qu'il leur reste !
C'est pourquoi nous avons pris nous aussi contact avec des psy qui tiennent un autre discours : https://www.letemps.ch/societe/fautil-c … ux-enfants


A nous de faire encore plus de bruit.
Faut-il cacher notre nudité aux enfants?


L’album «Tous à poil!» déclenche la polémique en France. Deux spécialistes du développement enfantin éclairent la place du nu, entre pudeur et sexualité


Voir du nu: un danger pour les petits? En brandissant l’album pour enfants Tous à poil!, dans lequel des footballeurs, une baby-sitter, un policier, une maîtresse d’école et un PDG se désapent allègrement avant d’envahir une plage, le président de l’UMP, Jean-François Copé, dénonçait une permissivité des mœurs qui basculerait, à ses yeux, dans l’insensé. Qu’en est-il? Nous l’avons demandé à deux spécialistes: Edouard Gentaz, professeur de psychologie du développement à l’Université de Genève, et Pascal Roman, professeur de psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse à l’Université de Lausanne, responsable de la Consultation de l’enfant et de l’adolescent.


Le nu en famille
Pascal Roman: Il n’y a pas de souci particulier à ce que l’enfant rencontre la nudité, y compris celle des adultes: elle n’est pas problématique en soi, à partir du moment où l’enfant a la possibilité de s’y soustraire si ça le met en difficulté. Il faut que l’enfant puisse se protéger de la nudité de l’adulte si tel est son besoin et, d’autre part, qu’il apprenne, à un certain moment de son développement, à protéger sa propre nudité du regard de l’adulte. C’est l’apprentissage de la pudeur. Celui-ci repose aussi sur la capacité des adultes à évaluer le besoin de l’enfant – qui, à un moment donné, peut consister pour les parents à ne plus se montrer nus devant lui.


Edouard Gentaz: Il y a des familles où tout le monde se promène tout nu et où on prend les bains en­semble, d’autres où c’est hyper cloisonné et où il n’y a jamais de nudité intrafamiliale. Il n’y a aucune recommandation sur le modèle à adopter et, à ma connaissance, il n’y a aucune étude sérieuse qui affirmerait: «Voilà ce qu’il faut faire.» Il n’y aurait rien de pire que de dire à des parents extrêmement pudiques «mettez-vous tout nus devant vos enfants», ou l’inverse: c’est important qu’il y ait une sincérité dans la transmission. Les seules règles sont le respect de la pudeur de chacun et la verbalisation, l’accompagnement par les personnes qui éduquent et élèvent l’enfant. En dehors de ceci, il n’y a pas de «bonne conduite»: le rapport à la nudité est une relation entre les valeurs de la famille et la pudeur de chacun, tout cela modulé par le contexte sociétal.


Nudité et sexualité
P. R.: Il faut distinguer la confrontation à la nudité et celle à des scènes sexuelles. Ce n’est pas la même chose de présenter à un enfant un ouvrage comme Tous à poil! et une vidéo pornographique. Le premier cas de figure ne pose pas de problème. Dans le second, on est du côté de la confrontation traumatique: l’enfant est exposé à une situation à laquelle il n’a pas les moyens psychiques de faire face, il n’a pas l’équipement en termes d’expérience corporelle et de représentations pour y parvenir… Un de mes terrains de recherche est celui des violences sexuelles commises par des adolescents. Lorsqu’on essaie de comprendre ce qui s’est passé dans leurs familles, on trouve souvent des parents qui n’ont pas protégé les enfants de leur propre sexualité entre adultes et de leur consommation de pornographie. C’est une source de traumatisme, une violence faite à l’enfant, qui n’est pas respecté dans le registre de maturation où il se situe: c’est au-delà de ce qu’il peut élaborer.


La pudeur, par étapes
E. G.: La pudeur de l’enfant par rapport à son corps et au corps nu des autres apparaît par phases. Aux petits, jusqu’à 5-6 ans, ça ne pose aucun problème – et il n’y a pas de sensibilité à la différenciation sexuelle entre filles et garçons. C’est en grandissant que la pudeur apparaît. L’apogée de ce processus est atteint vers l’adolescence: la nudité les interpelle car leur corps a changé. Ce développement se met en place en interaction avec le contexte, il est pondéré par l’environnement familial.

P. R.: Vers 4-6 ans, il y a un moment où l’enfant n’a plus trop envie que ses parents le voient tout nu et qu’ils le lavent dans le bain. C’est aussi à ce moment qu’il peut devenir plus difficile pour lui de rencontrer la nudité de ses parents, même s’il ­l’apercevait tout le temps de manière banale auparavant. Ceci concerne en tout cas nos sociétés: le rapport à la nudité n’est pas le même partout, il y a des cultures où l’on se promène nu différemment que dans la nôtre.


Y a-t-il un âge non sexuel?
P. R.: Même s’il est dans un état d’immaturité par rapport à la sexualité génitale, l’enfant n’est pas pour autant complètement à côté de la sexualité. Même si les images de Tous à poil! ne sont pas des scènes sexuelles, les enfants peuvent ­néanmoins y projeter quelque chose de l’ordre de la sexualité – ce qu’ils en connaissent, ce qu’ils en comprennent, les théories qu’ils se fabriquent là-dessus.


La sexualité, ça les concerne: ils sont nés de la sexualité, et ils rencontrent des ­parents qui, même s’ils ne les exposent pas à leur sexualité, peuvent manifester un désir mutuel que les enfants perçoivent… On ne peut donc pas dire que les images de ce livre n’appellent nullement la sexualité. Mais ­elles ne sont en aucun cas dans l’ordre de la sexualité traumatique.


Le poids des stéréotypes
E. G.: Ce à quoi l’enfant va être exposé par la pub, la télévision, parfois les jeux vidéo, c’est l’impact des stéréotypes: les images de ce qu’on attend de lui en termes de différences fille/garçon, les normes sociales définissant ce qu’est un joli corps… S’il est toujours confronté à ces standards, cela crée dans sa tête une image prototypique, hyper-normalisé de la beauté. Et ça, c’est un problème.


Marc Daniau et Claire Franek, «Tous à poil!», Editions du Rouergue, 2011.


"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan


adh3.jpg

Hors ligne

#19 22-11-2019 15:05:49

Jef87
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Oups, je n'avais pas vu qu'il s'agissait d'un vieil article... On ne peut donc pas parler de "contre-attaque" pour celui-ci... mais ça va bien finir par arriver quand même. Plus on va avancer et plus on va voir les résistances s'affirmer.


"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan


adh3.jpg

Hors ligne

#20 22-11-2019 17:42:29

Jo Adam
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

" Les religions quelle qu’elles soient sont dangereuses pour l’être humain. Depuis des siècles, toutes les religions ont provoqué des tueries de masse.
Elles asservissent les hommes et leurs ôte tout libre arbitre.
Amicalement.
Didier Libidier"


Hitler, Staline, Mao, Pinochet, Ho chi minh ...et les autres! Depuis des siècles toutes les idéologies ont provoqué des tueries de masse ! Elles asservissent les hommes et leur ôte tout libre arbitre.


Et je voudrais tout de même faire remarquer que pendant des décennies les religions en France vivaient en bonne harmonie entre elles et avec les autres. Elles n'ont jamais paru comme une menace au naturisme. Alors si les choses sont en train de changer, svp, gardez vous donc des amalgames. Même si c'est pratique pour vous parce que ça dispense de mettre des mots sur les vrais problèmes et perturbateurs.


Maintenant, cet article est un vrai ramassis mais après tout, c'est le respect de la liberté d'expression! Je suppose  ...et je sais ....que certains non naturistes sont aussi effarés de ce qu'ils lisent dans les forums naturistes.

Dernière modification par Jo Adam (22-11-2019 17:43:31)


Nudité - Liberté - Respect

Hors ligne

#21 23-11-2019 12:17:42

Nudiworld
Membre

Re : Pour le Pélerin magazine : Se vêtir nous différentie de l'animal...

Les animaux ne portent pas de vêtements, mais s'adaptent à leurs milieux de vie.
Il n'y a pas de girafes sur la banquise, il n'y a pas d'ours blancs dans la Savane.
Quand l'Homme n'a ni trop froid, ni trop chaud, pourquoi s'habillerait-il ?
(il s'habille pour avoir chaud, comme les Inuits, ou pour se protéger du soleil, comme les touaregs)
Sinon : NATURISME !!!

Dernière modification par Nudiworld (26-11-2019 16:45:04)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10