ACCUEIL | ACTUALITÉ | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l’APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 24-08-2022 13:34:21

jfreeman
Administrateur

Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu

Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu


À Paris, des femmes veulent aussi pouvoir être torse nu dans les parcs
Une petite dizaine de femmes se sont rassemblées, samedi 20 août 2022, aux Buttes-Chaumont pour revendiquer le droit d'être seins nus dans l'espace public à Paris.


20220820_actu_paris.jpg



Le déjeuner sur l’herbe d’Édouard Manet remis au goût du jour. Samedi 20 août 2022, les poitrines étaient de sortie au parc des Buttes-Chaumont à Paris. Sous l’impulsion de Vanda SPENGLER, photographe travaillant notamment sur les corps dénudés, une douzaine de personnes se sont réunies dans un but simple, mais pourtant encore en débat lorsqu’il s’agit des femmes dans l’espace public : montrer son corps.


Obtenir un droit primaire   


Parmi le petit groupe, des modèles de la photographe organisatrice de la performance mais aussi des personnes ayant répondu à l’appel de Vanda Spengler sur les réseaux sociaux. Les profils sont variés, mais les revendications se rejoignent :


Les hommes ont tacitement le droit de se mettre torse nu dans les parcs. Ca me semble un droit primaire que les femmes puissent également le faire. Il peut y avoir l’argument que ça va choquer les enfants, mais c’est fallacieux car ils voient des torses d’hommes sans problèmes.


Vanda SPENGLER


“J’ai un corps qui m’appartient et le défendre c’est défendre ma liberté”, explique Sandrine, chorégraphe de 50 ans. “Ces revendications sont légitimes et il est important d’insister. La nudité dans l’espace public doit être une nécessité », affirme quant à lui Jean-Pascal, retraité de 69 ans et naturiste depuis toujours.


Pendant une heure, elles ont pu pique-niquer dans le parc des Buttes-Chaumont à Paris sans rencontrer l'hostilité des passants.



Tolérance et indifférence


Arrivée au parc, la troupe se dénude et s’installe dans un coin d’herbe. L’ambiance est conviviale. Chips, bières et Uno sont présents. L’écran total est aussi de la partie car au-delà des potentiels partisans de la pudeur, ce sont bien les rayons du soleil dont il faut se méfier aujourd’hui. “Le but n’est pas de faire une action militante, mais de se montrer sans agressivité”, explique Vanda Spengler.


Pendant un peu moins d’une heure, le pique-nique improvisé s’est déroulé dans le calme et chez les passants aucun sourcil ne s’est froncé. “C’est une bonne surprise. On s’attendait à recevoir plus de regards hostiles. Les gens sont restés dans la tolérance et l’indifférence. Peut-être que le monde est prêt à accepter le corps des autres !” s’enthousiasme Vanda Spengler. Dans le groupe, certains proposent en plaisantant de poursuivre la performance dans le métro afin de voir si la bienveillance sera toujours de la partie.   


Antoine BLANCHET


Source : https://actu.fr/ile-de-france/paris_750 … 3hJIEUewVo


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication


adh3.jpg

Hors ligne

#2 24-08-2022 18:16:29

Savoa
Membre

Re : Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu

"Les gens sont restés dans la tolérance et l’indifférence."
Quelle jolie réponse à tous les faiseurs de loi qui n'ont rien compris.


Jean-Jacques de Savoie (73)


adh3.jpg
Si vous pensez que l’aventure est dangereuse, essayez la routine, elle est mortelle ! P. Coehlo

Hors ligne

#3 26-08-2022 07:58:39

BAREFOOTER
Membre

Re : Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu

C'est très positif en effet.

Pour rebondir sur le sujet du topless, mes collègues ont remarqué que le topless
qui avait un peu disparu ces dernières années est plutôt bien revenu sur les plages du sud cet été,
comme quoi cette tolérance est peu être aussi le fruit d'une évolution des mentalités aussi bien chez
les hommes que chez les femmes.


Fabrice du 94 (Val de Marne) 


adh3.jpg

Hors ligne

#4 05-09-2022 08:54:18

jupiter
Membre

Re : Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu

Autrefois la région ardéchoise était considérée comme un lieu très propice au développement du naturisme.

En 2022, c'est carrément la répression qui s'y installe.


https://www.lamastreassociationrad.fr/n … tour-plage

Hors ligne

#5 05-09-2022 19:30:01

jfreeman
Administrateur

Re : Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu

jupiter a écrit :

Autrefois la région ardéchoise était considérée comme un lieu très propice au développement du naturisme.

En 2022, c'est carrément la répression qui s'y installe.


https://www.lamastreassociationrad.fr/n … tour-plage


JF Merci pour cet article, certes un peu ancien (2018) mais dont la lecture reste savoureuse wink



Il y a quelques semaines, la plage de Retourtour à Lamastre a été le théâtre d’un événement tout aussi cocasse que consternant de médiocrité.

Une baigneuse avait décidé de profiter du soleil seins nus. Mal lui en prit.

La maître nageuse appela le maire de Lamastre pour lui signaler ce manquement indubitablement gravissime aux dispositions de l’article 5 de son arrêté municipal n° 5179 qui réglemente la surveillance du plan d’eau et stipule que « Dans la zone surveillée, aussi bien que sur l’ensemble de la plage, les usagers se doivent de porter une tenue décente ».

Jugeant sans doute l’indécence à son paroxysme, notre édile fit rien de moins qu’appeler les gendarmes de Vernoux à la rescousse.


Ceux-ci vinrent bravement sur les lieux examiner l’objet du délit et demandèrent pour la forme à l’effrontée de remettre le haut tout en reconnaissant que l’arrêté de M. le maire était inapplicable.


Voilà pour les faits, qui n’ont pas, et c’est bien dommage, défrayé la chronique locale.


L’arrêté de M. le maire est inapplicable pour une raison légale.


En matière de téton libre, la loi fixe le cadre général dans l’article 222-32 du code pénal. Selon cet article, « l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public » est passible d’une peine d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende.

En n’énonçant pas la « liste » des parties du corps à dissimuler, le texte ne dit à aucun moment que découvrir ses seins dans l’espace public constitue une infraction. Le courage du législateur, à tous les niveaux, est confondant.

Pour le cas qui nous intéresse, nous ne sommes pas dans n’importe quel lieu public : il s’agit d’une plage. Il y a belle lurette que le sein nu n’est plus transgressif sur le sable et qu’on ne poursuit plus personne pour çà.

Le topless ne peut y être interdit que sur règlementation formelle de la mairie.  Or, l’arrêté de M. le maire de Lamastre ne le précise pas.

Et puis, au cas fortement improbable où l’affaire eut été juridiquement fondée, dérange t’on des gendarmes distants de 30 kms (aller-retour) pour venir « surveiller des nichons » ?

N’ont-ils pas autre chose à faire, n’y a t’il pas, sur place, un garde-champêtre ?

Les badauds, jeunes et surtout moins jeunes, ont-ils été plus choqués par les seins nus que par l’attroupement policier ?


Au delà du droit, cette affaire cache un débat individuel et sociétal sur la place que l’on accorde aux femmes dans la société et sur la représentation de leur corps.


Le sein nu n’est qu’une des expressions d’un désir d’affranchissement et d’égalité des sexes né au cours des années 60-70, qui, loin de se limiter aux seuls aspects vestimentaires, s’est exprimé bien plus fortement encore dans le domaine de l’accès à la culture, au monde du travail, dans celui du droit à disposer de son corps, etc.


On se rappellera les paroles du général de Gaulle à Lucien Neuwirth, député Gaulliste de la Loire, qui déposait en 1967, une proposition de loi en faveur d’une légalisation de la contraception : « Si on tolère la pilule, le sexe va tout envahir. Nous n’allons pas sacrifier la France à la bagatelle ».


7 ans plus tard, en 1974, Simone VEIL, présentait un projet de loi autorisant l’interruption volontaire de grossesse.

Revenons à nos rondeurs adorées.


Les formes féminines dans l’espace public sont aujourd’hui beaucoup plus visibles, les corps sont plus dénudés, les vêtements beaucoup plus « suggestifs ». Les seins nus sont visibles à la télévision, dans les magazines, sur Internet.

Ne sont choqués que les pudibonds, les hypocrites et les adeptes d’un conservatisme maladif, bien éloigné des avancées culturelles qui ont permis plus d’égalité entre hommes et femmes.


Interdire le topless sur la plage signe une forme d’intégrisme assimilable au refus de reconnaître l’émancipation féminine.

On nous rétorquera que çà peut choquer des enfants.

Le sein est-il un organe sexuel pour un enfant ?

N’est ce pas plutôt une forme de déviance de la part de celui qui l’analyse comme tel ?

Est-il plus indécent de dévoiler sa poitrine quand on est une femme que de « suggérer » sa paire de valseuses quand on est un homme ?

« Couvrez ce sein que je ne saurais voir. Par de pareils objets, les âmes sont blessées. Et cela fait venir de coupables pensées »  (Tartuffe, III, v. 860-862).



Cette affaire nous rappelle un événement identique qui avait eu lieu en 2016, toujours à Retourtour.
Le maître nageur de l’époque, agissant toujours en vertu des dispositions de l’arrêté municipal en vigueur, avait demandé à des touristes de ne pas laisser leur bambin de 2 ans cul-nu sous prétexte qu’il choquait les badauds.


Voir à ce sujet: Tartufferie à Retourtour


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication


adh3.jpg

Hors ligne

#6 05-09-2022 19:37:09

jfreeman
Administrateur

Re : Revendiquer l'égalité femmes/hommes du torse nu


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.11