ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 10-02-2016 11:30:52

jfreeman
Administrateur

Mon pénis, un organe comme un autre !

Mon pénis, un organe comme un autre !


education_sexuelle_norvege.jpg


Voilà comment ils enseignent l’éducation sexuelle à la télévision nationale de la Norvège :
https://www.youtube.com/watch?v=2PeQG61 … verified=1


Un excellent moyen de démystifier la sexualité et de banaliser la simple nudité !


A Rome ou à Toulouse, par contre, certains esprits semblent lourdement pétrifiés, voire même "cucufiés" :
http://www.lefigaro.fr/arts-expositions … -vigne.php
http://www.lefigaro.fr/international/20 … a-rome.php


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 11-02-2016 21:16:21

libidier
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Bonsoir, je n'ai pas compris un mot du reportage, mais les images m'ont bien fait rire.
Je n'ose même pas imaginer un tel reportage en France, et encore moin une journaliste qui oserait faire ça.

Quant aux statues cachées pour ne pas choquer certaines personnes, tant qu'on y est autant faire comme les talibans, les détruire, et sacager notre patrimoine.

Naturellement.
Didier Libidier.

Hors ligne

#3 08-06-2016 14:14:59

gafftaverner
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Il faudrait des sous-titres !

Hors ligne

#4 19-05-2018 16:42:41

Luc33
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Ca c'est l'exemple de l'assimilation réussie entre nudité et religion; j'écarte l'aspect sexualité parce que je ne connais pas le seuil de tolérance des Norvégiens.

La Norvège reste un pays très religieux hors grandes agglomérations et pourtant je connais des exemples et témoignages démontrant une acceptation facile, naturelle de la nudité. C'est un état qui va de soi. Le film Natur Thérapy présenté par JF sur ce site n'en est qu'un exemple.

Je ne sais pas si les Norvégiens sont catho ou protestant, en tout cas, c'est un monothéisme pas drôle, dans des contrées pas drôles non plus.

Donc je dis à d'autres tenants d'un monothéisme fort rétrograde, fort intolérant, d'en prendre de la graine !


Luc du 33 (Gironde)  


adh3.jpg

Hors ligne

#5 20-05-2018 20:20:05

dekan
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Bonjour à tous,


Je ne suis pas en accord avec cette formulation à l'emporte pièce "Mon pénis, un organe comme un autre !"
Dans le tout qu'est l'homme, chaque organe a des potentialités différentes !
Voici donc au moins trois raisons (je parle pour le masculin) :
- c'est le seul organe qui à la potentialité de donner la vie donc son "utilisation" peut engager très durablement notre responsabilité (en tout cas tant que les conceptions / gestations / naissances ne se feront pas en général dans des bocaux)
- c'est le seul organe qui procure une sensation si puissante que l'homme perd pendant quelques instants tout contrôle raisonné de son corps
- l'homme étant un créature sociale et la sexualité étant - sauf très rares exceptions idéologiques ou du domaine de la santé - au centre des préoccupations de toute la société, c'est l'organe qui symbole universel et de toutes époques du sexe, concentre également par sa vue le maximum de réactions affectives avec des nuances selon les cultures.


C'est AMHA sur une telle base qu'il faut essayer de faire comprendre à tous qu'une partie, on peut le dire, une certaine élite dans les populations - ceux qu'on appellent naturistes et aussi une partie des nudistes - ont développé par un travail permanent sur eux-même, chacun pour différentes raisons, la force de s'interdirent jusqu'à quasiment l'oublier toute activité sexuelle quand ils se trouvent nus dans l'espace public. Il faut donc essayer de faire comprendre à tous que bien qu'il faille rester vigilant en général et se fier aux attitudes et aux propos et non à l'aspect physique des personnes, leur nudité ne posent pas de danger particulier pour la société environnante et peut même déboucher progressivement sur des échanges et des relations sociales positives.

Dernière modification par dekan (20-05-2018 20:21:51)


La randonnue, c'est le retour au Paradis !


adh3.jpg

Hors ligne

#6 21-05-2018 09:42:27

Luc33
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Moi, j'adhère à la formule (OK à l'emporte pièce) "mon pénis, un organe comme un autre ".


Moi-même, j'emploie une autre formule, en quelque sorte, quand je parle à des textiles, bloqués sur leur cache-sexe:
"Mais que mettez vous de si important dans votre sexe ?"


DEKAN évoque 3 raisons qui distinguent le pénis d'un autre organe et en font un symbole exceptionnel pour l'humanité.


Moi, je peux évoquer la bouche et je peux évoquer la main qui sont essentielles dans la perception qu'a l'Homme de tout être et toute chose.


A part certains mus', quasiment personne ne masque ni n'a jamais masqué ces 2 organes.


Or comme fait exprès, ces 2 là servent essentiellement à se nourrir. On ne peut pas dire que c'est une fonction secondaire. C'est la fonction primaire à l'Homme, c'est la source du plaisir, la source de la vie. Et c'est en ce sens que l'être humain a élaboré depuis la nuit des temps et sacralise totalement la science et l'art du manger, de la cuisine et tout ce qui tourne autour de l'ingestion.


AH la fonction noble que voilà ! Et cette bouche, qui peut procurer des désirs et des plaisirs sans cesse renouvelés, jusqu'à notre mort, sans angoisse aucune qu'elle ne fonctionne pas !
Et nos mimines, et nos petons aussi tellement utiles (cf Intouchable) ! Et qui penserait à les cacher et quel bonheur pour chacun dès qu'on peut les laisser libres ?


Donc oui le sexe conjugue plaisir et procréation et est aussi vital à l'humanité mais ni plus ni moins que se nourrir.


Qu'est ce qui peut donc justifier qu'on le camoufle ?
Sa protection; oui, dans certains cas, c'est concevable mais pas en permanence.
Son érotisation, ben, celle-ci découle de l'habitude de cacher pour renforcer le désir et le manque en cherchant. Bon ça peut être un jeu mais pas systématique.


Là où je veux en venir est qu'il y a 2 organes et non seulement le sexe que l'on cache.
Sexe et anus.
Or, l'un est vital on l'a vu mais l'autre aussi parce que ce sont 2 organes d'élimination. Tout être vivant ne vit qu'en ingérant et en éliminant ce qu'il ingère.
Et là ça se gâte parce qu'on en arrive au pipicaca. Et qu'à moins d'être scatophiles, nos sociétés ont développé une horreur et un acharnement contre tout ce qui évoque ou ressemble de près ou de loin à ça.
Les Chinois semblent rester les seuls actuellement à supporter les latrines publiques et communes. La bienséance exige qu'on ignore ce que fait le voisin mais à 2 pas et à découvert, il fait la même chose qui était récupérée et ré utilisée il n'y a pas si longtemps que ça (cf Lavoisier).
Dans le modèle social dominant, la fonction d'élimination est taboue.
On supporte l'élimination, la sueur, l'urine, la défécation uniquement parce que c'est vital mais en les masquant au maximum.
Pourquoi, parce que ça pue.
Tout individu ayant une nourriture adaptée à l'Homme sait qu'en mangeant suivant le modèle social (non adapté) ses éliminations puent ce qui n'est pas le cas avec la nourriture adaptée.


Non seulement ça pue mais élimination signifie se débarrasser de ce qui est inutile ou néfaste au corps en l'occurrence germes et bactéries pathogènes aussi. Donc ça pue et c'est sale.


Comment supporter à la vue ce qui est vecteur de ces maux, de ces tares, de ce qu'on a honte, nous êtres humains qui tendons à la perfection d'êtres inhumains. Aseptisés, robotisés, angéliques. Et bien sûr, même si on nettoie aisselles, sexe et anus, ce qui est le cas de quasi tout le monde, plus c'est masqué plus la transpiration et les mucosités se développent et exhalent.


C'est une théorie, celle des organes honteux. C'est une théorie qui veut réhabiliter ces organes de l'élimination qui sont aussi nobles et vitaux que tous les autres. Notre corps est une merveille. Le pénis est fantastique, certes, ni plus ni moins que vulve, bouche, nez, oreille. Il n'y a là rien à cacher ni à exhiber, il n'y a aucun mystère sinon celui du génie du vivant.


Luc du 33 (Gironde)  


adh3.jpg

Hors ligne

#7 21-05-2018 10:20:24

jfreeman
Administrateur

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Merci Luc pour ta contribution réconfortante et pleine de bon sens.


Mon seulement, tous les organes se valent (hormis peut-être un système cognitif très développé chez Homo sapiens, qui nous différencie des autres espèces sans pour autant d'ailleurs nous mettre en "tête". En effet, notre intelligence, trop souvent mal utilisée, risque finalement de nous faire disparaître, entraînant une bonne partie de ce qui fait la biodiversité. 


J'ajouterai donc également que toutes les espèces animales et végétales se valent et constitue ce qui fait la richesse de l'écosystème environnemental. Ces conceptions dominants dominés présentent des relents d'obscurantisme incompatible avec la pensée naturiste.


Qu'en à la problématique "pipi / caca" que tu évoques, c'est aussi fondamental de la détricoter en réhabilitant les organes concernés. Car filialement, rien s'est "sale", tout est fait d'atomes et de molécules structurellement similaires.


Je me souviens d'une aventure que d'aucun qualifieraient de scatologique. Oh "mon dieu" wink
Lors d'une randonue, l'un des participants, handicapé, est surpris par une diarrhée incontrôlable.
Il se soulage au bord du chemin sans avoir le temps de se mettre en retrait.
C'est la stupeur, le malaise et le dégoût dans le groupe. Personne ne réagit et notre homme ne sait pas comment se sortir de cette situation dérangeante. D'autant qu'il s'en ait mis un peu partout...
Heureusement, j'ai toujours le nécessaire dans mon sac à dos (à d'eau).
C'est à dire de l'eau, une savonnette et de l’essuie-tout et je lui propose mon aide.
Je le savonne, le rince et le sèche... Comme on pourrait aussi le faire à un enfant.
Et curieusement, cela surprend tout le monde alors que c'était le mieux à faire et qu'il n'y a aucun risque à mettre les mains dans la m... (matières fécales). Bref, l'anus est un organe aussi noble et utile que la bouche et mérite considération.


Cette honte du corps et de certaines de ses composantes seraient, selon le discours religieux monothéistes, le fruit de "la genèse" (pomme de discorde). Cela fait donc des milliers d'années qu'on subit cette "malédiction grotesque". Il serait donc grand temps, à mon avis, de dépasser ces idées dégradantes d'un autre temps et se comporter d'une manière plus digne et plus réfléchie.


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#8 21-05-2018 10:24:07

dekan
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Luc, tu abordes d'autres notions ...

Dans la plupart des sociétés on ne sera pas poursuivi d'exhibitionnisme sexuel si est vu en train de faire ses besoins au bord d'une route même si ce n'est pas un spectacle agréable ... donc le coté élimination ne classe pas l'exhibitionnisme sexuel !

Il est connu que les pharaons se cachaient pour que l'on puisse penser qu'ils était des dieux ! Evidemment un dieu qui fait ses besoins ça la fout mal ! D'ou peut être ce tabou dont tu parles qui heurte l'orgueil de gens se voulant parfaits !

La bouche ne sert pas qu'à se nourrir ! Elle a un autre usage essentiel pour la vie en collectivité : faire des sons  et éventuellement parler si ça ne tombe pas dans le "parler pour ne rien dire !" qui reste au niveau animal ... C'est l'organe peut être le plus puissant du corps car (avec sa facette écriture grâce à la main) il peut être vecteur d'amour mais aussi de haine allant jusqu'à pouvoir pratiquement tuer socialement quelqu'un !

Oui comme tu le dis, chaque organe a ses fonctions ... respectables en soi ! Cependant, de même que les poubelles ont un rôle positif dans la maison personne ne va aller dormir dans les WC ou une décharge ! L'homme est naturellement repoussé par certaines odeurs et par voie de conséquence des organes surtout quand on les associe à cela surtout dans des moments ou leur coté "agréable", vu les circonstances, ne saute pas aux yeux ! Ainsi l'anus est dans notre subconcient connu par à une autre fonction plus discrète : c'est une zone très érogène ! La peau aussi suivant qu'elle appelle à la caresse ou répands de mauvaises odeurs !

La fonction de la main que tu cites est multiple ... Se nourrir, certes, mais aussi construire ou tuer ! Comme pour l'anus elle a des fonctions plus discrète : elle est aussi vectrice de massages, de caresses et d'excitation sexuelle ! Les seins féminins aussi ont ces fonctions ambigues ...

Bref on constate quand même qu'au final dans cette complexité et comme je l'ai dit, c'est le pénis, avec son érection impressionnante et visible qui est devenu fondamentalement l'emblème du sexe dans le monde et donc retient le maximum d'attentions !

Justement les naturistes ne revendiquent pas la visibilité du sexe érigé ... c'est là qu'il faudrait essayer de faire passer le message qu'un sexe au repos cela n'a vraiment rien à voir et donc même si cela n'enchante pas ceux aui sont amenés à le voir, ne devrait pas être en tout cas constitutif de l'exhibition sexuelle !

Dernière modification par dekan (21-05-2018 11:02:52)


La randonnue, c'est le retour au Paradis !


adh3.jpg

Hors ligne

#9 21-05-2018 13:55:30

Luc33
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Oui Dekan, j'aborde d'autres notions qui sont celles du propre, du sale, de la nécessité de l'élimination pour désacraliser le pénis de sa dimension sexuelle.

Et d'autant que j'abonde tout à fait dans ton sens, bien d'autres organes procurent du plaisir, perso, je pense même que tout le corps est érogène ou peut le devenir en sachant le stimuler (cf un voyage "ocytocinique " avec  un clin d'oeil à Julien W).

Qui a fait du pénis en érection l'emblème du sexe dans le monde ?

Des sociétés dominantes patriarcales initialement totalitaires.

Où la nudité est-elle le plus réprimée encore actuellement ?

Dans des sociétés patriarcales, entretenant leur totalitarisme.


Luc du 33 (Gironde)  


adh3.jpg

Hors ligne

#10 21-05-2018 17:51:32

dekan
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Mon intervention est due au fait qu'une vérité qui restera dans les hauteurs de l'esprit n'est pas une vérité humaine mais une croyance de type spirituelle !
Comme je ne pense pas qu'on puisse changer le monde comme ça à cause de son inertie il faut donc se focaliser sur des idées compréhensibles, réalisables et acceptables par un grand nombre d'honnètes gens dans un délai de quelques années !


La randonnue, c'est le retour au Paradis !


adh3.jpg

Hors ligne

#11 22-05-2018 20:42:02

Joam
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

Dans le genre, c'est très bon pour la santé de boire son urine, mais... chut... c'est tabou.


Jean Marc du 11 (Aude)
Administrateur de l'apnel


adh3.jpg

Hors ligne

#12 23-05-2018 08:55:20

dekan
Membre

Re : Mon pénis, un organe comme un autre !

@Joan
Je vois pas bien le rapport !
A noter:
- que dans son show TV Man vs. Wild, Bear Grylls dans un des épisodes boit sa première urine car il n'a rien d'autre à boire en expliquant que cette première urine apporte plus de bien que de mal malgré qu'elle soit un déchet humain. Les suivantes sont imbuvables même en condition de survie ...
- les astronautes dans L'ISS recyclent de façon régulière leur urine après élimination des toxines
Donc c'est pas du tout tabou !


La randonnue, c'est le retour au Paradis !


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10