ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 27-01-2019 09:26:05

Luc33
Membre

émigrer en France d'outre-mer durant le long hiver métropolitain

Je crée cette rubrique en réponse à Hub qui est intéressé par les étés australs (donc durant la période froide européenne) de La France d’outre-mer. La question porte sur Mayotte.



il y a peu, je tombe sur un journal télévisé montrant le nord de La France métropolitaine sous la neige avec des gens emmitouflés marchant épaules rentrées.
J’étais ébahi ; j’avais l’impression de voir un vieux tournage dans lequel j’avais te-nu le mauvais rôle.


En 1 mois, je me suis coulé dans l’été austral comme dans un bain chaud à point. J’ai éliminé une tension climatique qui est entrée en moi depuis plus de trente ans quand j’ai dû aller vivre dans le nord de La France, quand je passais mes week-ends et vacances en Normandie, quand je vivais sur la façade de l’océan du nord.
Je suis libéré de ça à Mayotte.
Je sais que demain matin il fera chaud, que demain soir il fera chaud, que les pluies de l’été austral vont amener un répit de fraîcheur que l’on souhaite.

Je vis nu chez moi en permanence, le plus possible dans une véranda appelée ici varangue, d’où je tape ces lignes ; je dors nu sur un drap de lit et non sous ; trop chaud. Si par la fenêtre ouverte, la nuit rafraîchit, j’ai un paréo à portée de main dont je me couvre.


Je nage dans une piscine magnifique entourée du lagon qui est somptueux ; je nage dans le lagon ; je fais du kayak sur le lagon ; je marche dans les forêts encore flamboyantes avec une assos’ très active. Cette lumière omniprésente, cet air marin te donnent une énergie pour bosser bien durant la semaine malgré la chaleur parfois suffocante.


Alors, passer l’été austral ici pour vivre son naturisme et échapper aux froidures métropolitaines, finalement ?


Honnêtement, il est trop tôt pour que je t’apporte une réponse affirmative.
J’ai contacté 2 ou 3 personnes que j’avais repérées sur Vivre nu ou Expat.com mais je n’ai pas eu de réponse.
Le naturisme en tant qu’assos’ ou groupe autogéré n’existe pas. La culture islamique très prégnante  couvre les gens. Je ne connais pas de plages suffisamment reculées où j’ai aperçu un adulte se baignant ou pêchant nu. Peut-être, cela se trouve-t’il ? Par ailleurs, le Mahorais ne fera pas de chichi pour uriner sans trop se cacher au bord d’une route ou se balader autour de chez lui, une simple serviette autour des reins. Je veux dire par là qu’on est en Afrique subtropicale et que le rapport avec le corps reste néanmoins assez simple.


Si tu disposes d’une petite maison avec petit jardin cachés des regards, tu y vis nu sans problème si l’exposition fait que tu n’as pas trop de moustiques.

Concernant le logement, une location saisonnière assez rudimentaire et pas trop chère doit se trouver mais se pose le problème de la sécurité. Sur un territoire français où 84 % de la population vit avec moins de 900 € par mois et plusieurs milliers avec rien d’officiel, le vol est fréquent et tous les moyens sont employés pour entrer par effraction et voler tout ce qui peut se vendre.
De même, il est assez fréquent de se faire dépouiller si tu te balades seul dans un endroit isolé, plage, etc.

Donc toute activité se fait en petit groupe au moins ; c’est très sympa et convivial mais il faut trouver la population de retraités qui peut ainsi partager ces activités communes. Et partager ou organiser des sorties naturistes restent je pense très difficiles.


Peu à peu j’explore des pistes.
Je m’entoure de copains qui supportent voire sont curieux de l’état naturiste ; du moins à qui la nudité ne pose aucun problème. Je peux donc nager nu dans le lagon parmi eux.

Je découvre l’île pour repérer des endroits tranquilles où même si je suis seul dans le groupe à le faire, je serai nu ; je sais que je ne serai pas le seul.
En ce sens, le kayak permet de gagner de nombreux îlots où tu peux passer ta journée voire bivouaquer as nature intended.
Et puis quand tu commences à te faire connaître, les langues se délient et de bouche en oreille, je suis certain que je vais trouver des comparses, peut-être même ayant un bateau. C’est le moyen idéal pour aller partout, des criques sauvages, avec un bon moyen de repli si du Comorien clandestin est acculé à te vouloir des noises.


Sur cette rubrique que je crée, je vous tiendrai informés de mon parcours.


Pour en revenir à ta question directe, ce que ça m’évoque :
- je peux te dire que l’été austral de Mayotte te guérira de l’hiver métropolitain
- la nature et les natifs sont beaux et accueillants
- je ne connais pas encore les  bons tuyaux pour t’orienter vers un logement  cool
- je peux t’accueillir quelque temps, te conseiller impérativement de sortir plusieurs fois par semaine avec l’assos’ des Naturalistes de Mayotte (et non naturistes, hélas) où tu feras des connaissances de sites et de personnes remarquables. Bien sûr, chez moi, tu peux vivre nu mais ça reste un appart’ même sans vis-à-vis et avec une sublime vue sur le lagon.
- donc tu appréhenderas le naturisme vraiment peu à peu
- si tu n’as jamais quitté la métropole, Mayotte est un bout d’Afrique, dépaysement garanti mais c’est le plus jeune département et la vie pratique est à peu près similaire à la métropole des années 80. Toutefois, pas de problème en cas d’urgence santé.
- tu devrais peut-être commencer par des départements ultra-marins plus près, Antilles ou Guyane où il y a des structures d’accueil naturistes. Il pourrait y avoir des témoignages en ce sens sur cette rubrique.
- enfin si l’océan indien te tente vraiment, il faut que tu découvres les 2 départements, La Réunion et Mayotte qui sont à distance de 2 heures d’avion. Passer une période dans l’un puis l’autre te permettrait de comparer et de choisir. Mais à La Réunion, le naturisme peut être difficile aussi, à ce que j’en sais (?).



Voilà, si tu veux en savoir plus, tu peux me contacter par messagerie et j’espère que d’autres membres pourront te conseiller.


Luc de Mayotte  


adh3.jpg

Hors ligne

#2 28-01-2019 16:44:13

_Hub_
Membre

Re : émigrer en France d'outre-mer durant le long hiver métropolitain

Merci @Luc33 pour ce descriptif fort intéressant.
Apparemment Mayotte me parait, de prime abord, trop compliqué pour moi. J’essaierai, pour commencer, l'hiver prochain le Portugal. Ce n'est pas trop loin &, je pense, à ma portée. wink


18091409035418141115892275.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10