ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 07-04-2019 20:35:05

FIU
Membre

Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

"Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs qui viennent d'ailleurs"...


20190409_gabourg_humour.jpg
STP FIU, je me suis permis d'ajouter ce dessin pour illustrer ton sujet smile


Dommage que les départements français les plus ensoleillés soient aussi les plus frileux vis à vis de notre choix de vie, où l'on apprend que la Martinique est envahie par des "prédateurs" sans doute des (pervers ?) métropolitains :
"Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs qui viennent d'ailleurs"


https://www.people-bokay.com/une-plage- … artinique/


En effet, ce n'est pas une république bananière mais un département français où devraient pouvoir être appliquées les lois de la république, comme dans l'hexagone, avec ce que cela devrait comporter comme tolérance.


On devrait peut-être y envoyer un 'naturiste relaxé' pour le leur expliquer !

Hors ligne

#2 08-04-2019 08:26:50

poty
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

bonjour
petite questions
quels sont les endroits que l on puisse faire du naturisme ou du nudisme sauvage en algerie et au maroc ?

Hors ligne

#3 08-04-2019 08:43:09

jfreeman
Administrateur

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Qui sont ces affreux prédateurs ? Des noms !!!


Mais est ce que le mot est employé à bon escient ?


D'abord une définition du mot "prédateur" : Un prédateur est un organisme vivant qui tue des proies pour s'en nourrir ou pour alimenter sa progéniture. La prédation est courante dans la nature où les prédateurs jouent un rôle prépondérant dans le maintien des équilibres écologiques.


Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9dateur


En fait, Laurent Eugénie, ce journaliste, fait état de photographies que nous avions prises lors de nos séjours en Martinique en décembre 2009 et 2011 et sont d'ailleurs affichées sur ce site :
https://www.apnel.fr/forum/viewtopic.php?id=174
https://www.apnel.fr/forum/viewtopic.php?id=435


Pour mieux informer les médias martiniquais, nous leur avons transmis notre communiqué de presse :
https://www.vivrenu.com/getfile.php?att … pt2018.pdf


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#4 08-04-2019 21:41:29

jfreeman
Administrateur

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

La "police des mœurs et de la vertu" (version light à l'iranienne)
est donc entrée en campagne contre de paisibles naturistes :


https://www.youtube.com/watch?time_cont … Tfgder7QI4


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#5 09-04-2019 12:35:13

jfreeman
Administrateur

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

L'APNEL et la FFN vont devoir intervenir pour faire respecter les libertés
et cette mauvaise interprétation des textes de lois (en particulier le 222-23) :


https://www.youtube.com/watch?time_cont … RN-9DkEzs4


La pratique du nudisme sur les plages, que dit la loi ?
Des nudistes priés de se rhabiller. Ce dimanche 7 avril 2019, les échanges entre les membres de l’association "MOUN" et les baigneurs étaient particulièrement tendus. Mais que dit la loi ?


En 1998, puis en 2016, deux arrêtés municipaux interdisent la pratique du nudisme sur l’ensemble du littoral de la commune de Sainte-Anne qui compte 22 km de plage.


Cet arrêté rappelle l’article 222-32 de loi du Code pénal qui stipule que :
"l’exhibition sexuelle imposée à la vue d’autrui dans un lieu accessible aux regards du public est punie d’un an d’emprisonnement et de 15 000 euros d’amende".


Cependant l'application de la loi est difficile à respecter. En effet, la mairie ne dispose que de deux policiers municipaux pour faire respecter la réglementation sur les plages. Ils sont parfois aidés par les gendarmes sur des opérations très ponctuelles.


Source : https://la1ere.francetvinfo.fr/martiniq … 9yVCMs2zjI


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#6 09-04-2019 12:51:06

Jef87
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Oui, je pense qu'une réaction s'impose, pour expliquer à ces gens que la Martinique est en France, et que selon les lois de la République, une et indivisible, il n'existe plus de loi depuis 1994 qui interdise la nudité dans l'espace public : https://www.vivrenu.com/viewtopic.php?t … 4&forum=67


C'est ce monsieur qui crée un trouble à l'ordre public en organisant une opération commando pour tenter d'intimider et d'empêcher des citoyen paisibles de vivre leur liberté la plus élémentaire. Il n'est même pas capable de citer correctement l'article 222-32, qui ne concerne que l'exhibition sexuelle, et en rien le naturisme. Celui-ci est une pensée philosophique et à ce titre est protégé par le droit national et européen, comme le sont toutes les formes de pensées, et leurs pratiques. 


Je pense que le Préfet et le Procureur de la Martinique devraient être saisis par l'APNEL et la FFN.
Je pense aussi que ce sujet devrait être classé en rubrique "naturisme et liberté en France" et non pas hors d'Europe"...


Défendons nos droits, défendons notre liberté.


"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan


adh3.jpg

Hors ligne

#7 09-04-2019 13:06:30

Jef87
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Si Olivier Berisson était cohérent avec son discours, il devrait être naturiste : https://www.youtube.com/watch?v=8i6H7q533Bg


Mais sa définition des couleurs de son mouvement :
"le vert pour le cosmos,l'univers
le noir pour l'humanité dans son... origine,
le rouge pour le lien"


La présentatrice lui demande si ce mouvement ne serait pas plutôt une religion qu'un parti politique...


Bref, affaire à suivre...


"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan


adh3.jpg

Hors ligne

#8 10-04-2019 15:15:55

John P
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Sans doute il dira "Ici en Martinique nous sommes les français, nous faisons ce qu'ils font à Plougoulm et à Quend..."

Hors ligne

#9 11-04-2019 05:16:59

BAREFOOTER
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Dommage que le regretté Louis de Funes ne soit plus, il y aurait une suite aux fameux "gendarmes" ...

Ce qui est nettement moins drôle, c'est que nous sommes maintenant au 21eme siècle mais surfer
sur les peurs pour exister est hélas une formule qui fonctionne toujours.


Fabrice du 94 (Val de Marne) 


adh3.jpg

Hors ligne

#10 12-04-2019 12:04:09

Jef87
Membre

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Pour info, voici le mail que j'ai adressé à Monsieur Bérisson.



Monsieur BÉRISSON,


Je voulais vous adresser ce mail suite à l'opération que vous avez menée récemment contre de paisibles naturistes.


Je vais peut-être vous surprendre, mais en fait, j'ai bien l'impression que la conception que vous développez, à la fois politique, écologique et spirituelle, à bien plus de points communs avec le mouvement naturiste et les sources de sa pensée philosophique, que vous ne le supposez.


Lorsque j'ai parcouru la page FaceBook de MUN, je suis très vite tombé sur votre référence à Ramana Maharshi, un philosophe indien qui s'inscrit dans la tradition de non-dualité. Dans vos interviews, on vous entend souvent faire référence à l'unité et l'interdépendance qui existe entre l'humanité et la Nature. « lorsque vous polluez l'eau, vous polluez votre corps » dites-vous. Et lorsque vous écrivez : « Nous voulons réintégrer la filîalité originelle qui est ce lien de respect, de dignité, d'amour, entre tout ce qui crée et incarne la vie... Nous sommes tous des êtres sacrés, des cadeaux de la vie... Nous refusons ce réduit de la subsistance pour exhiber, pavoiser, dominer, exploiter, spolier, voler, chasser, remplacer, esclavagiser, prostituer, etc... Nous devons respecter, élever ce qui tisse des liens d'amour, de joie, de poésie, de charme, entre tous les ÊTRES vivants... ».


Nous pourrions signer ces mots avec vous. Car toutes ces références font également partie de l'ADN de la pensée naturiste.


À vous lire ou à vous entendre donc, il me semble que nous appartenons à la même tradition philosophique. Mais paradoxalement, avec cette opération anti-naturiste, vous faites le jeu du « camps adverse »... En mettant en scène ce vieux réflexe conditionné ayant pour origine l'injonction d'une religion dont  vous semblez pourtant vouloir vous affranchir, injonction à cacher les "parties honteuses" du corps humain, liées au mythe du « péché originel »...


Si pour notre part nous considérons qu'il n'y a aucune partie honteuse dans le corps humain, c'est parce que notre histoire débute avec la rencontre de Démocrite avec les sadhus digambaras (ce qui veut dire en sanscrit "vêtu du ciel"), avec les premiers philosophes de la pensée scientifique, rationnelle (les atomistes).


Michel Onfray dans la Contre-histoire de la philosophie, nous explique que cette évolution de la pensée « a dû être un match entre deux grandes tendances : l’idéaliste et la matérialiste. D’un côté Leucippe, Démocrite, Aristippe, Diogène, Épicure, Lucrèce, Horace, etc. De l’autre, leurs contemporains, Pythagore, Parménide, Cléanthe, Chrysippe, Platon, Marc Aurèle, Sénèque, etc.


Atomistes, monistes abdéritains, matérialistes, hédonistes contre idéalistes, dualistes, éléates, spiritualistes et tenant de la ligne ascétique. Les seconds sont sortis vainqueurs et ce sont eux qui ont écrit l’histoire » … et persécuté les vaincus.


Nous autres naturistes, nous sommes les héritiers, tout comme vous si je comprends bien votre démarche, de cette deuxième branche philosophique.


Aujourd'hui, le naturisme se définit comme « une manière de vivre en harmonie avec la nature, caractérisée par une pratique de la nudité en commun, qui a pour conséquence de favoriser le respect de soi-même, le respect d’autrui et celui de l’environnement ». Plus précisément, le naturisme est, depuis l’origine, un mode de vie impliquant une pratique de la nudité, basée sur l'idée de retour à un état de nature et d’innocence. Il s’est construit, au fil des siècles, sur la base de nombreuses formes de pensée, qui ont plus largement contribué à l’histoire de la philosophie.


Le naturisme s’est ainsi d’abord construit à partir du matérialisme abdéritain et de la rencontre entre hellénisme et jaïnisme Digambara, que les grecs antiques désignaient sous le terme de gymnosophistes (les sages nus). Cette forme de pensée s’est ensuite fortifiée au sein des écoles hédonistes et eudémonistes (Cyniques et Cyrénaïques ; Épicurisme et Stoïcisme) puis Sceptiques, à la recherche de ce bonheur que l’on retrouvera bien plus tard, à la Révolution Française, inscrite dans l’article 1 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1793, aux termes duquel : « Le but de la société est le bonheur commun ».


Cette quête du bonheur puisera également dans les principes de la médecine Hippocratique (notamment dans la pratique du bain chaud, tiède, froid, sec, humide) et la culture antique d’éducation physique et sportive au grand air, selon la maxime latine « mens sana in corpore sano ». Avant l'ère chrétienne, la nudité humaine n'est pas un problème et il n'y a pas d'interdit. Mais tout change avec l'avènement du christianisme.


Les premiers Adamiens (naturistes) apparaissent alors au IIe siècle dans l’entourage du gnostique Carpocrate, en réaction à cette nouvelle religion qui tente de s'imposer par tous les moyens, y compris la violence...


La construction du mouvement naturiste s’est pourtant enrichie, aussi, des démarches spirituelles franciscaines elles-mêmes inspirées du Joachimisme initié par l’abbé cistercien Joachim de Flore. Cette tentative de réforme de l’Église débouchera, à la fin du XIIIe siècle, sur l’émergence du Libre-Esprit avec le Dolcinisme et la réapparition des Adamites qui finiront souvent sur les bûchers de l'Inquisition.


Avec la Réforme Protestante, l’homme se libère de la conception « corps-prison, ennemi de l’âme », d'où sa conception plus libérale du rapport au corps et à la nudité que l'on retrouve dans tous les pays de culture protestante. Cette évolution nous conduira aux Temps Modernes. Le naturisme y trouve alors de nouveaux arguments.


À la Renaissance, les concepts de Libre-Pensée se développent avec Giordano Bruno (lui aussi brûlé vif par l'Inquisition), et nous conduiront au Grand siècle et à Spinoza, à Rousseau et son naturalisme ainsi qu'à son contrat social qui condamne l'esclavagisme. Ces penseurs des Lumières nous amèneront à la Révolution Française, aux valeurs républicaines, à la séparation de l'Église et de l'État ; à Élisée Reclus « L’homme est la nature prenant conscience d’elle-même » ; et à Nietzsche « Être libre, c’est vivre nu et sans honte ».


C'est au XIXe siècle que le courant hygiéniste réapparaîtra en Allemagne et en France avec des scientifiques soucieux de combattre les méfaits de l’industrialisation sur la santé publique ; notamment les docteurs André et Gaston Durville, pères fondateurs du naturisme contemporain avec Kienné de Mongeot qui se définissait ainsi : « Je ne suis ni naturiste ni encore moins nudiste mais gymnosophe, c'est- à-dire sage vivant nu, recherchant la vérité et luttant contre tout ce qui est néfaste à l'être humain physiquement et moralement ».


Voici donc brossée à grands traits notre histoire philosophique. Et si l’aspect central du naturisme contemporain demeure le modus vivendi de la nudité, en tant que pratique commune à toutes les formes de naturisme qui coexistent et, avant tout, comme expression de cette identité, il n’en demeure pas moins que le naturisme promeut aussi le respect d’autrui, la tolérance, l'égalité entre les peuples et les individus.


Il favorise également l’estime de soi en permettant à ses adeptes de se sentir à l’aise dans leur corps et aussi, parfois, de mieux l’accepter tel qu’il est ; tel qu'il est parfois devenu par la maladie ou l'accident ; pour s’affranchir du regard des autres et des injonctions liées à la mode ou aux images retouchées des publicistes.


Les naturistes, par leur mode de vie interrogent nos sociétés sur les raisons de cette honte du corps (origine du mot pudeur = pudor en latin : honte), et qui débouche parfois sur une pathologie que les psychiatres désignent sous le terme de gymnophobie (la crainte maladive de la nudité).


Le naturisme participe encore des mouvements d’émancipation et de libération qui prendront de la vigueur à partir des années 1960 dans les différents mouvements dits de la Contre-culture. Il s’inscrit dans la lignée des mouvements humanistes, progressistes, féministes, pacifistes et d’éducation populaire.


L’éthique naturiste est, en outre, depuis ses débuts, fortement emprunte d'écologie du respect de l’environnement, à l'image de l'association naturiste Phocéenne (Marseille) qui se bat aux côtés d'autres associations écologiques, contre les boues rouges déversées dans les calanques de Cassis.


Ce qui nous situe, j'espère que vous en conviendrez, aux antipodes de l'article 222-32 du code pénal, situé dans le Livre II « des crimes et délits contre les personnes »... Je vous laisse découvrir dans le document ci-joint (un communiqué de septembre 2018), les éléments juridiques du débat quant à la liberté d'être nu qui existe en France depuis 1994, avec l'entrée en vigueur du nouveau code pénal, qui s'est débarrassé d'un article (l'ancien 330 d'outrage public à la pudeur), inscrit dans le code Napoléonien du temps où l'Église n'était pas encore séparée de l'État et que la laïcité n'avait pas encore été intégrée au bloc de constitutionnalité.


Madame Sylvie FASOL, la Présidente de l'Association pour la Promotion du Naturisme en Liberté doit se rendre prochainement en Martinique. Si vous en êtes d'accord, nous pouvons organiser une rencontre (l'APNEL est membre de la FFN). Madame Viviane TIAR, la Présidente de la Fédération Française de Naturisme est également prête à échanger avec vous sur ce sujet. Un duplex pourrait être organisé à partir des studios de France 3 PACA. Je les mets toutes les deux en copie de mon mail.


J'espère avec ce courriel vous avoir donné envie d'aller plus loin dans la compréhension mutuelle qui doit présider à l'une de nos valeurs communes, à savoir la fraternité, pour que naturistes (antillais et vacanciers) puissent vivre paisiblement et en harmonie avec les habitants de cette magnifique île de la Martinique.


Dans l'attente de vous lire,


Bien fraternellement,


"Être libre, c'est vivre nu et sans honte" - F.W. Nietzshe.
"La nudité, c'est la vérité, c'est la beauté, c'est l'art" - Isadora Duncan


adh3.jpg

Hors ligne

#11 12-04-2019 13:26:50

jfreeman
Administrateur

Re : Martinique : Un coin de paradis tombé entre les mains de prédateurs !

Pour ceux qui ne connaissent pas Michel Onfray, en voici un extrait :


https://youtu.be/bNACrKNdNkc


Source : https://youtu.be/dbOWF35-Pls


Sa page Wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Contre-hi … hilosophie


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10