ACCUEIL | ACTUALITE | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l'APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-11-2020 21:58:22

Daniel
Membre

plastique

En cet automne, froid et humide, comme tous les automnes, je me suis promené sur votre cite afin d’y trouver un peu de soleil. Cette humidité ambiante augmente incoerciblement les contaminations par la covit19 et le confinement n’y fera pas grand-chose.


Mon prénom : Daniel ; mon activité biologiste maintenant et depuis peu à la retraite. Presque toute ma vie a été consacrée aux chevaux que je continue à élever. J’ai toujours trouvé les maillots de bain inconfortables, tenant froid, laids et ridicules ; juste destinés à mettre en évidence les caractères sexuels secondaires. Sur la plage, je me plie donc aux frontières établies par des balisages indiquant « naturisme toléré ». « Toléré » comme si on n’allait pas tolérer la naissance du Bébé sous prétexte qu’il est nu. Donc en résumé, je n’aime ni les maillots de bains, ni les frontières, ni les intolérants


Ce dimanche 18 octobre 20 il faisait très beau. Pour profiter de cette après-midi, j’ai choisi d’aller me promener sur la plage de la pointe d’Arcay (la Faute sur Mer, Vendée à 1h de route de notre nouvelle maison). C’est probablement une des plus belles plages de France. Elle est face au sud. On y voit la Rochelle et l’Ile de Ré. Elle semble sans fin car à sa pointe, le sable s’accumule comme pour rejoindre la pointe de l’Aiguillon. Pour l’atteindre il faut traverser la forêt domaniale de Longeville. A environ 200 m au sud de l’entrée sur la plage, un panneau « naturisme toléré » avec une flèche vers le sud crée la frontière et il n’y a pas de panneau à l’autre bout, soit au moins 5 km de plage sans maillot de bain. En ce beau dimanche, en arrivant sur la plage, je constate la présence de nombreuses familles promenant chien et enfants. Tout le monde est emmitouflé comme en plein cœur de l’hiver. Je retrousse mes jambes de bluejean pour marcher dans l’eau et continue vers le sud. Je passe cette fameuse pancarte : toujours autant de monde emmitouflé. Un km après la pancarte, il n’y a plus grand monde je mets donc mes vêtements dans mon sac et continu ma balade tout en me baignant souvent. Arrivé presque à la pointe il me faut faire demi-tours. Sur le chemin du retour je croiserais beaucoup de textiles qui me regarderont d’un air, comme si j’étais un singe dans un zoo. Est-ce parce que j’étais nu ou parce-que je venais de me baigner et de nager alors qu’ils restaient emmitouflés ? Sur le moment j’ai plutôt un sentiment désagréable mais finalement je me suis bien amusé. Décidément le naturisme doit encore convaincre !


Une autre constatation lors de cette randonnue (courte balade en fait), proche de son entrée, la plage semble propre, sans déchet plastique. Mais plus on s’éloigne du passage à travers la forêt plus les déchets plastiques abondent avec d’autres débris. Il y avait même un cadavre de sanglier vers la pointe.
Une manière de convaincre pour les naturistes serait de ramasser ces déchets et de le convoyer à la déchetterie. Les ramasser mais pas n’importe comment. Il ne faudrait pas utiliser un tracteur agricole très polluant et sa remorque qui vont dégrader la dune à chaque passage. Une voiture hippomobile tirée par deux chevaux lourds ou plus, serai mieux adaptée. La voiture devra comporter une benne et des pneus larges pour faire face à l’ensablement. Il serait évidemment mal venu que les bénévoles qui vont charger l’hippomobile soient habillés avec des vêtements en fibres de plastique. Ces fibres avec l’usure occasionnée par les lavages se désagrègent en microfibres que l’on retrouve en suspension dans l’eau de mer. Donc seuls les porteurs de vêtements en lin, coton ou laine seront admis. La présence des chevaux nous permettra certainement de rajeunir et de rétablir la parité au sein des bénévoles.
Si vous voulez vous joindre à moi pour développer cette idée ; faites me le savoir sur ce forum.


Et pour finir cette longue missive voilà la complainte du promeneur naturiste !
Promenons-nus dans les bois
Pendant que le loup n'y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas.
Loup y es-tu?
Que fais-tu?
Entends-tu?
Je mets ma chemise.
Promenons-nus dans les bois
Pendant que le loup n'y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas.
Loup y es-tu?
Que fais-tu?
Entends-tu?
Je mets ma culotte.
Promenons-nus dans les bois
Pendant que le loup n'y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas.
Loup y es-tu?
Que fais-tu?
Entends-tu?
Je mets mes chaussettes.
Promenons-nus dans les bois
Pendant que le loup…
     
Daniel (pas encore adhérant)

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.10