ACCUEIL | ACTUALITÉ | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l’APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 04-01-2021 18:44:21

jfreeman
Administrateur

Des naturistes critiquent la police de Durham en Angleterre

Des naturistes critiquent la police de Durham à propos d'un article sur Facebook sur l'arrestation
Naturists criticise Durham police over Facebook post about arrest


20210103_durham.jpg


Un groupe de naturistes a accusé la police de les mettre en danger après avoir suggéré à tort qu'il était illégal de se promener nus.


Three Rivers Outdoor Club, un club naturiste basé dans le nord-est de l' Angleterre, s'est plaint d'une publication sur Facebook de la gendarmerie de Durham, à la suite d'informations faisant état d'un homme nu se promenant autour de Waldridge Fell, près de Chester-le-Street.


Les agents ont arrêté l'homme soupçonné de scandaliser la décence publique et l'ont amené à l'interrogatoire. La force a publié un résumé de l'incident sur Facebook. Il a ensuite été libéré sans inculpation.


Le club, qui organisait des sorties de natation nues et de randonnée en dehors de Covid, a déclaré que la publication sur Facebook suggérait que la nudité publique était illégale et ne mentionnait aucune raison d'arrestation autre que la nudité.


Selon les directives de la police, la nudité publique passive n'est pas illégale à moins qu'il n'y ait une intention de causer du harcèlement, de l'alarme ou de la détresse.


Le College of Policing affirme que les naturistes n'enfreignent la loi que s'ils «commettent des infractions sexuelles ou adoptent un comportement désordonné dont ils ont l'intention ou qui sont conscients qu'il peut être désordonné dans l'ouïe ou la vue d'une personne susceptible d'être causée par le harcèlement, l'alarme ou la détresse».


Néanmoins, la minorité de personnes qui décident de tester la loi s'est souvent retrouvée en difficulté avec la police - notamment Stephen Gough , connu sous le nom de «randonneur nu», qui a été envoyé en prison à plusieurs reprises après avoir enfreint à plusieurs reprises les ordres légaux de garder ses vêtements.


Un porte-parole du Three Rivers Outdoor Club a déclaré au Newcastle Chronicle : «Nos événements sont généralement une expérience libératrice et joyeuse, mais lors d'une promenade l'été dernier, l'un des randonneurs s'est fait jeter de l'eau sur eux, tandis que l'assaillant a dit au groupe qu'ils ne devraient pas ' t marcher nu en public.


«La police de Durham a tort de publier des rapports trompeurs suggérant que la nudité en public est illégale, et cela nous expose à un plus grand risque de harcèlement à l'avenir.»


Le club a déclaré que la gendarmerie de Durham avait refusé de changer de poste et s'était plaint que le service des normes professionnelles de la force n'enregistrerait pas de plainte concernant le caractère discriminatoire du poste.


En réponse, la force a déclaré: «Nous avons reçu plusieurs appels de membres du public rapportant un homme âgé marchant nu sur Waldridge Fell les 14 et 15 septembre, qui a ensuite été identifié et arrêté parce qu'il était soupçonné de scandaliser la décence publique. À la suite d'une évaluation médicale, il a été considéré qu'il n'était pas dans l'intérêt public de poursuivre l'affaire et il a ensuite été libéré sans autre action.


«Au cours des dernières années, plusieurs incidents d'ordre sexuel et d'ordre public ont été signalés à Waldridge Fell, qui ont suscité des inquiétudes chez les résidents locaux et les conseillers.


«Nous utilisons souvent Facebook comme moyen de communiquer avec nos résidents et de les informer des problèmes qui concernent leur région. Ce message a été mis en ligne pour rassurer la communauté locale et leur montrer que nous prenons leurs préoccupations au sérieux. »


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

#2 18-02-2021 04:57:28

BAREFOOTER
Membre

Re : Des naturistes critiquent la police de Durham en Angleterre

Cette facheuse histoire met bien en évidence le rapport "conflictuel" entre des "autorités"
et la loi.

Quand une "autorité" n'est pas d'accord avec la loi, elle exerce différents moyens
de pression (comme cette arrestation arbitraire) pour montrer qu'elle est garante
malgré tout de la "bonne morale" avec en prime l'utilisation des réseaux sociaux
pour faire une sorte de "lobbying".
Ce qui induit que la position de l'opinion publique est au moins aussi importante
que la loi elle même.


Fabrice du 94 (Val de Marne) 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.11