ACCUEIL | ACTUALITÉ | ASSOCIATION | FORUMS | LIENS

Forum de l’APNEL

Les forums pour échanger sur le naturisme en liberté

Vous n'êtes pas identifié(e).

#1 15-03-2021 17:27:51

jfreeman
Administrateur

Promotion du bien vivre ensemble par la nudité

La Generalitat subventionne la nudité pour promouvoir le bien vivre ensemble dans la diversité.
Un thème cher à l'APNEL à travers les activités mixtes (nat et non nat) qu'elle organise régulièrement.


20210315_universite_valence.jpg



ACTUALITÉS NATURISTES OU DE LA NUDITÉ / NUDITÉ URBAINE
La Generalitat subventionne un spectacle nudiste mettant en vedette une femme à l’Université de Valence (espagne)
gillespar gilles15 mars 2021
Vues : 189
Les installations de l’Université de Valence ont accueilli au cours des deux derniers jours des spectacles en plein air du spectacle « The Inevitable », qui comprend le nu intégral d’une femme, dans le cadre des événements programmés par l’institution universitaire à l’occasion de la semaine de la Gay Pride 2019 et le cinquantième anniversaire des émeutes de Stonewall (New York), « qui a marqué le début de la lutte pour les droits des personnes LGTBI »

La pièce de théâtre, l’œuvre de la compagnie valencienne Dunatac, a été programmée par la vice-chancelière de l’égalité, de la diversité et du développement durable de l’Université de Valence avec la collaboration du Ministère de l’égalité et des politiques inclusives, dirigé par la vice-présidente de la Generalitat, Monica Oltra, de Compromís.

La représentation de ce mercredi s’est déroulée au campus Blasco Ibáñez,à côté du rectorat, et ce jeudi, elle s’est installée devant la cafétéria du campus burjassot. Un peu plus d’une centaine de personnes ont assisté à la représentation d’un extrait de quinze minutes de l’œuvre, dont la rectrice, Mavi Mestre. Selon des sources de l’institution universitaire publique, la pièce « aborde la question de l’identité, comment le genre se construit et se construit ».

La collaboration de la Generalitat Valenciana s’étend à toutes les activités appelées « diversitats » organisées dans le cadre de la semaine « de la Fierté et à l’occasion de l’adoption du protocole d’attention à l’identité et à l’expression sexospécifique de l’Université de Valence ».

Subvention de 60 000 euros
L’année dernière, le ministère de l’Egalité a signé un accord avec l’Université de Valence pour la promotion des activités sur la « diversité dans l’égalité » qui a fourni une subvention de 50.000 euros, selon les informations disponibles sur le portail de transparence de la Generalitat. En 2018, la pièce controversée n’a pas été jouée, selon la mémoire de soutien de l’institution académique. L’accord a été renouvelé pour cet exercice et a été porté à 60 000 euros.

En effet, comme l’explique l’institution académique, « avec l’engagement que la reconnaissance de la diversité constitue un engagement ferme et une priorité pour l’Université de Valence, un accord de collaboration a été signé avec la Generalitat, par l’intermédiaire de la vice-présidence, pour la promotion des activités de formation, de recherche, de diffusion et de sensibilisation à l’égalité dans la diversité dans la communauté universitaire ».


Image de la performance diffusée par l’Université de Valence – ABC
L’œuvre vise à « jouer l’orgasme de la robe testostéronique et la masculinité de la protesgerone »


Les activités financées par les deniers publics comprennent la représentation de « l’ Inévitable ». Dans cette ligne, la compagnie en charge de la pièce résume que dans le travail « nous essayons d’atteindre la chair, l’entrailles, et d’obtenir si profond qu’il faut beaucoup de nu ». Le maximum est littéralement atteint, puisque l’une des actrices enlève tous les vêtements sur les scènes de fortune dans les installations universitaires dans une œuvre qui vise à « jouer l’orgasme de la robe testosteronique et la masculinité de la protesgerone ».


Selon les informations fournies par l’institution universitaire elle-même, avant de commencer la représentation de mercredi, le recteur « a encouragé la communauté universitaire à exercer sa liberté, à être une université publique et diverse, comme nous sommes, et l’a revendiquée en cette Semaine de la fierté ».


Mavi Mestre a également condamné l’attaque subie par le drapeau de la Fierté LGTBI qui agitait dans le bâtiment du recteur.


Source : https://www.ciadunataca.com/galeria?lig … -jx1oja701


Jacques FREEMAN du 91 (Essonne)
Vice Président, chargé de la communication
 


adh3.jpg

Hors ligne

Pied de page des forums

Propulsé par FluxBB 1.5.11